Là sont nos questions

Conseil municipal à huis clos jeudi 17 décembre 2020 à Saint Gratien, pour cause de couvre-feu et consignes sanitaires. Tou.tes masqué.es et bien aligné.es, voilà à quoi ressemble désormais l’assemblée communale. Pas si facile dans ces conditions de débattre entre élu.es. La séance a pourtant duré plus de trois heures, car l’ordre du jour était chargé avec 23 points à examiner, dont le vote du budget 2021. Voici notre compte-rendu, en général plus rapide que celui de la ville, en plusieurs épisodes sur les sujets les plus marquants.

Commençons par la fin : les réponses du maire à nos questions orales. Limitées à cinq par groupe, elles doivent déposées par écrit 48h en amont de la séance. Un regret : cela pourrait être l’occasion d’un vrai débat sur des sujets d’actualité qui touchent les Gratiennois.es, si nous pouvions intervenir après le maire, ou présenter nous-mêmes nos questions. Ce n’est malheureusement pas le cas et donc l’intérêt de l’exercice est réduit. Voici les thèmes sur lesquels nous avons interrogé le maire, et les réponses qu’il nous a apportées.

Commerce de drogue

Quelles sont les actions concrètes qui sont menées sur le territoire de St-Gratien pour circonscrire des trafics qui peuvent se développer jusqu’à la proximité d’écoles et donc à la vue des plus jeunes des Gratiennois-e-s ?

Réponse du maire : effectivement, un gros travail est fait aujourd’hui entre la ville, la police nationale, la police municipale.  Depuis plus d’une semaine, des opérations ont lieu dans le quartier très régulièrement. Le lien est permanent avec le commissaire mais le maire ne peut pas nous en dire davantage.  

Nos commentaires : alerté.es par des habitant.es du quartier sur ces trafics qui se déroulaient à la vue des écolier.ères, nous avions déjà évoqué la question avec le maire. Au-delà de la simple répression, nécessaire, des trafics, le problème reste évidemment plus complexe.

Communication de la ville

Nous constatons des couacs récurrents dans la communication officielle de la ville. Celle-ci passe désormais quasi uniquement par la page Facebook. Or de nombreux Gratiennois n’ont pas accès à ce réseau social. Des élus communiquent de plus sur d’autres pages que celle de la ville. Des initiatives ne sont pas annoncées, comme la venue d’un bus de dépistage du coronavirus en septembre. Des annonces nous sont faites qui se révèlent inexactes, comme l’annulation de la cérémonie du 11 novembre, laquelle s’est finalement déroulée en comité restreint, où nous n’étions pas conviés. Le site de la ville, seul à même d’informer les habitants sur les différents services municipaux, est à l’abandon depuis des semaines et son accès n’est plus sécurisé. Il y a également un manque d’information par voie d’affichage.

Quelle réflexion la ville a-t-elle engagée, au-delà de la refonte de son site Internet, comme nous l’avons appris par inadvertance lors du Conseil municipal de novembre 2020 via la décision modificative n°2, pour enfin assurer aux Gratiennois l’information performante et égalitaire à laquelle ils ont droit ?

Réponse du maire : nous avons tout faux ! Il n’y aucun problème, toutes les initiatives sont  annoncées. Il est vrai que la cérémonie du 11 novembre a été annulée et que les groupes du Conseil pouvaient déposer une gerbe à leur guise. Le site Internet de la ville est sécurisé et continue d’afficher des publications mais il est vieillissant et un nouveau site sera bientôt opérationnel au premier trimestre 2021. Les Gratiennois.es ont été sollicité.es à travers les groupes de quartier et un questionnaire à compléter. Pas de sujet donc à part une polémique politique inutile !  

Nos commentaires : pas de réponse particulière sur l’utilisation de la page Facebook. Si de nombreuses villes communiquent via ce réseau, il n’en reste pas moins que de nombreuses personnes n’y ont pas accès, d’où l’importance d’un site Internet performant : c’est loin d’être le cas actuellement, le site affichant régulièrement des messages d’alerte pour manque de sécurité, voire étant carrément inaccessible. Sa refonte prévue est bien le signe de dysfonctionnement, d’ailleurs reconnus par des agents de la commune eux-mêmes. Quant au 11 novembre, force est de constater que le maire a organisé une cérémonie officielle en comité restreint, où nous n’étions pas invités. L’information qui nous avait été donnée ne reflétait pas cette réalité.   

Poubelles en centre-ville

Nous constatons de façon récurrente que les containers à ordures sortis le mardi et vendredi  rue Berthie Albrecht débordent sur le trottoir de façon importante, occasionnant nuisances visuelles, olfactives et potentiellement sanitaires. Il ne s’agit pas uniquement de cartons, mais également de sacs de déchets ménagers. Ce problème n’est pas récent, puisque nous le constations déjà au mois d’août, bien en amont du confinement. Il concerne d’ailleurs également d’autres endroits de collecte de déchets du Forum.

Quelle solution peut-elle être envisagée ?

Réponse du maire : la ville s’est adressée au syndicat Émeraude pour faire le point sur le sujet avec le bailleur et essaie de trouver une solution si les locaux le permettent.

 Nos commentaires : l’affaire avance ! Nous nous étions déjà inquiétés de ce problème, signalé par des habitant.es du quartier, en commission municipale. On nous avait tout d’abord répondu que c’était le fait des nombreuses commandes sur Internet en ces temps de pandémie, et que les containers débordaient surtout de cartons, ce qui n’est pas exact. Si nos photos ont fait progresser la prise de conscience du problème par la ville, et ensuite la recherche de solutions, tant mieux ! À suivre évidemment.    

Contre-allée rue Berthie Albrecht

La circulation des piétons et cyclistes est compliquée dans cette voie. La circulation et les manœuvres des voitures sont importantes. Les trottoirs sont réduits du fait de l’utilisation qui en est faite par les commerces et notamment la brasserie. Le cheminement piéton impose de faire le tour de la place devant la boulangerie, alors que la plupart des gens traversent en ligne directe au milieu des voitures. Un cheminement piéton reliant en ligne droite le trottoir devant la brasserie à celui devant le fleuriste ne serait-il pas préférable, en interdisant le stationnement sur les deux emplacements situés en milieu de place ? Le marquage au sol indique d’ailleurs déjà que le stationnement n’y est pas autorisé.  

Réponse du maire : c’est non ! L’objectif n’est pas de supprimer des stationnements. Le cheminement piéton a justement été tracé pour que les gens passent devant les boutiques et il y aurait dévalorisation des locaux commerciaux si ce n’était pas le cas !  

Nos commentaires : le maire nie l’évidence : les piétons vont tout droit au plus court au milieu des voitures avec un risque évident d’insécurité. Les deux places visées n’étaient pas destinées au stationnement à l’origine, puisque le marquage au sol indique une interdiction. Le stationnement y est d’ailleurs « verbalisable », selon les ASVP que nous avons interrogées. Verbalisable… mais jamais verbalisé…

Arceaux pour vélos parking Lidl

Bien que ce parking soit privé, la ville peut-elle intervenir pour y faire installer des arceaux à vélos ?

Réponse du maire : un courrier est adressé à la société qui gère cet espace, sans réponse encore.  

Nos commentaires : à suivre, ce parking est particulièrement mal pensé et agencé pour la circulation -et la sécurité- des cyclistes et des piétons.

À suivre, la suite du compte-rendu du Conseil municipal…  

Une réflexion sur “Là sont nos questions

Répondre à Thomas F. Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s