18 mois

Elles arrivent enfin ! Après 18 mois d’attente, voilà elles sont peintes, leur emplacement a été mûrement réfléchi, leur implantation annoncée largement ! Cinq boîtes à livres vont voir le jour à Saint Gratien. Après une telle gestation, nous ne doutons pas qu’elles seront magnifiques. Mais qu’il a fallu patienter ! Une certaine inertie municipale, même pour la plus simple des réalisations, au coût proche de zéro  !

bal 2019

Depuis juin 2018, nous avons testé cette idée, répandue dans les villes et villages partout en France. Les livres coûtent cher, on ne souhaite pas toujours les garder, on manque de place pour les stocker…  Pourquoi donc ne pas en faire profiter autour de nous ? Un système simple et souple de mise en circulation, gratuit… Dans la boîte à livres, qui peut être une armoire, une table, un abri bus réutilisé, ou une cabine téléphonique recyclée… on dépose les ouvrages qu’on veut partager, on en emporte un autre qui nous séduit, ou pas…. La boîte à livres n’a pas de règle fixe, elle vit et se transforme au gré des passages et des envies. La nôtre, prévue au départ pour être éphémère, aura finalement vécu 18 mois et notre stock de départ a été rapidement entièrement renouvelé ! Des échanges imprévus ont eu lieu autour de nos livres, on nous demandé des ouvrages pour enfants, on nous a déposé des piles de romans, et même une pleine valise ! Une expérience enrichissante, des critiques impromptues après une lecture… du lien social !

Aujourd’hui, notre table à livres cède donc la place aux boîtes municipales. Nous sommes heureux d’avoir contribué à cette réalisation ! Nos habitués nous ont déjà dit qu’ils regrettaient de ne pas voir une boîte implantée au marché : il ne nous reste plus qu’à réclamer une sixième boîte !

Merci à Gisèle, qui nous a fait don d’une bonne partie de sa bibliothèque et a permis le démarrage de notre table. Merci à Marc-Fabien, qui nous a longtemps accompagnés pour la faire vivre !  

livres service.jpg

Laïcité bien ordonnée…

Il y a 101 ans se terminait la « grande guerre ». Grande par les millions de morts et la désolation qu’elle a semé partout dans le monde. Maudite soit la guerre !

Nous serons comme chaque année à la commémoration de l’armistice qui mit fin à cette « grande » boucherie ce lundi 11  novembre 2019.

La cérémonie commencera pour nous sur la place Gambetta devant le monument aux morts de la mairie, avant de se poursuivre devant le monument du cimetière.

Je regrette, une nouvelle fois, que l’invitation de la ville mentionne dans le programme de la commémoration le « service religieux en l’église de Saint Gratien« . Pour le moins incongru en ces temps où est ouverte la chasse à certains signes religieux, y compris dans des endroits où cela n’a pas lieu d’être, telle la voie publique…. N’est-ce pas l’ex-maire de Saint Gratien qui prône, via un amendement voté au Sénat, l’exclusion des mères voilées des sorties scolaires ? La même élue qui a exclu du marché de Noël de la commune une commerçante portant un foulard ? Au nom du « vivre ensemble », bien sûr.Alors qu’on tente d’invisibiliser certains de nos compatriotes, sous prétexte qu’ils afficheraient trop « ostensiblement » leur appartenance religieuse, il est donc très étonnant qu’une ville se permette une publicité pour une messe.

Qu’un office religieux se tienne le 11 novembre ne nous pose pas de problème, mais ce n’est pas à la ville d’en faire la promotion. Notre administration ne serait-elle pas tenue aux principes élémentaires de laïcité ? Interrogée, la municipalité nous répond que c’est l’association des anciens combattants qui souhaite cette publicité officielle. Un argument qui ne tient pas quand on sait que la ville fait signer une « charte de laïcité » aux associations recevant des subventions municipales…  On peut lire à ce sujet sur le site Internet de la ville cette belle déclaration : « La laïcité revêt un double sens : c’est à la fois un mode d’organisation juridique et politique de la société mais c’est aussi une approche philosophique du Vivre Ensemble. Depuis plusieurs années, la municipalité de Saint Gratien s’est engagée sur une réflexion globale concernant l’application du respect du principe de laïcité au sein de ses services mais également auprès des usagers du service public. » 

J’ai dû rater un épisode…

cérémonie 11 nov 2019-2

cérémonie 11 nov 2019-1

Vive le marché !

« Vive le marché ! »

Expression à prendre à prendre au pied de la lettre…  Il est temps de prendre des mesures pour que notre marché municipal « vive ». Il y a urgence. Nous avons, en tant qu’élus, rencontré et écouté les commerçants, et avancé des propositions pour une redynamisation de ce commerce essentiel à la vie locale. Nous nous sommes adressés au maire : voici notre courrier, accompagné d’une « lettre ouverte« .

Monsieur le maire,

À la veille d’une nouvelle réunion entre la ville, les représentants des commerçants du marché et le concessionnaire, nous souhaitons vous redire notre inquiétude sur l’avenir de notre marché municipal, et vous rappeler nos propositions, déjà avancées à plusieurs reprises dans différentes instances municipales. Nous jugeons qu’elles sont susceptibles d’assurer une redynamisation de ce lieu commercial essentiel à la vie de notre commune. Elles sont détaillées dans la lettre ci-jointe.

Nous publierons ensuite ce courrier sous forme de lettre ouverte.

Cordialement,

Stéphane Bauer, Isabelle Volat

lettre ouverte marché 1

lettre ouverte marché 2

Utiles !

fruits et légumes.jpg 2.jpgCe matin 19 octobre 2019, les communistes gratiennois (et quelques-uns de leurs amis qui partagent avec eux certaines idées…) organisaient pour la troisième année une vente solidaire de fruits et légumes.

Non, nous ne nous transformons pas en marchands de primeurs ! Il s’agit d’une action militante ponctuelle, visant à montrer qu’il est possible de soutenir une agriculture locale, tout en assurant aux consommateurs une alimentation saine au prix juste.

Au centre commercial des Raguenets ont donc été vendus 240kg de pommes, pommes de terre, carottes, oignons… issues des cultures d’un maraîcher et d’un arboriculteur du Val d’Oise pratiquant une agriculture raisonnée. Légumes récoltés le jeudi, vendus à prix coûtant le samedi : qui dit mieux ? Tout au long de la matinée, les Gratiennois sont venus profiter de cette occasion de se nourrir sainement, localement, à prix modéré. Ils apprécient et nous l’ont dit. Une bonne occasion aussi pour échanger sur la vie locale en cette période pré-électorale. Logement, commerce, circulation, coupure entre les quartiers, vie culturelle, démocratie locale… autant de sujets qui souvent interrogent, préoccupent ou mécontentent. Les discussions ont porté aussi sur des thèmes plus généraux, comme le référendum sur la privatisation d’ADP. On y revient prochainement ici. Deux journalistes de la presse locale avaient aussi fait le déplacement.

fruits et légumes 2019-11

Un mot sur le centre commercial des Raguenets. La rénovation réalisée ces dernières années n’a visiblement pas servi à la revitalisation des commerces. La plupart des locaux sont fermés et en ce début de week-end, l’endroit est assez désert. Seules quelques rares boutiques voient arriver un peu de clientèle. Maison des services publics, espace jeunes sont évidemment fermés en fin de semaine, les locaux de l’ancienne poste sont restés inutilisés : tout ceci ne concourt pas à dynamiser le centre commercial, et à le rendre attractif.

Précisons enfin que nous ne sommes pour rien dans la fermeture définitive du magasin de primeurs ! Il n’y a que le maire pour nous attribuer des pouvoirs exceptionnels dans le domaine du commerce. Il croit en effet que notre vente solidaire, annuelle rappelons-le, nuit au commerce local en apportant une concurrence déloyale puisque nous vendons à prix coûtant. Il nous a refusé, pour la troisième fois, l’autorisation municipale que nous avions sollicitée, au motif que notre initiative risquerait de nuire à la revitalisation du marché municipal !

fruits et légumes 2019-3

Il est vrai que nous sommes attachés à notre marché : on revient ici prochainement sur nos propositions à ce sujet. Mais quant à croire que notre modeste vente ait une quelconque influence sur l’activité du marché Hémonnot… c’est bien mal connaître la sociologie de la ville ! Actuellement bien peu d’habitants des Raguenets fréquentent le marché de Saint Gratien, tant pour des questions d’éloignement géographique que de pouvoir d’achat…. Ils se dirigent plus volontiers vers le marché voisin du quartier argenteuillais de Joliot-Curie. Notre vente n’avait pas pour but de concurrencer le commerce local, nos « clients » d’un jour l’ont bien compris. Même si certains nous sollicitent pour une vente hebdomadaire !

Un marché aux Raguenets, offrant des produits locaux à un prix abordable ? Voilà une idée constructive, que nous soumettons à la municipalité !  

Enfin, non seulement nous n’avons « concurrencé » aucun commerce, mais nous avons à notre modeste échelle, contribué à l’animation du centre commercial, et même apporté une clientèle nouvelle aux magasins voisins, puisque certains de nos acheteurs, venus spécialement via notre invitation, une fois fait le plein de fruits et légumes, ont poursuivi leurs achats à la boulangerie toute proche, ou encore à la maison de la presse…  

Un peu d’activité, fût-elle politique, ne nuit pas au commerce… bien au contraire ! 

Une initiative qui monte, qui monte…

En 2017, nous avions vendu 150 kg de fruits et légumes. En 2018, 200 kg et cette année 242kg…  La solidarité plaît, qu’on se le dise ! 

fruits et légumes 2019-4

fruits et légumes 2019-6

fruits et légumes 2019-7

fruits et légumes 2019-9

Vente solidaire

Pour la troisième année consécutive, les communistes de Saint Gratien organisent  une vente solidaire dans le quartier des Raguenets.

Fruits et légumes, produits en « agriculture raisonnée » par un maraîcher et un arboriculteur du Val d’Oise, seront vendus à prix coûtant : pommes de terre, carottes, oignons, pommes, potimarrons, poireaux, butternut, choux-fleurs…

Consommer des produits locaux, de qualité, à prix abordables, c’est possible !

Cela se passe samedi 19 octobre 2019 à partir de 10 heures, devant les locaux de l’ancienne poste annexe.

Sollicitée pour une autorisation municipale, la mairie ne nous a pas répondu à ce jour.

flyer fruits et légumes 2019

 

Saint Gratien en 2030

Dans à peine six mois, se dérouleront les élections municipales. Une étape cruciale dans la vie locale.  Le mandat 2020-2026 construira la ville de 2030.

Et si vous donniez votre avis ?

Services publics, politique de santé, transition écologique, offre culturelle, démocratie participative, solidarité, commerces, tarifs des services…. sur toutes ces questions qui font notre vie quotidienne à Saint Gratien, qui mieux que les habitant.e.s ont leur mot à dire ?

Élus en 2014 sur la liste « Saint Gratien solidaire et citoyen », nous vous faisons partager nos premières propositions et nous attendons votre opinion. Contactez-nous via ce blog ou venez nous rencontrer sur le marché municipal tous les dimanches matins ! 

quizz 1

quizz 2 bis .jpg

quizz 3

D’autres propositions ? Exprimez-les !

Des questions… peu de réponses !

Revenons sur nos « questions orales », posées au nom de notre groupe au Conseil municipal du jeudi 26 septembre 2019. Ces questions ont comme d’habitude été traitées très rapidement par le maire qui n’y a pas vraiment apporté de réponses argumentées. Ce sont pourtant des occasions d’informer les Gratiennois sur des sujets touchant à leur vie quotidienne.

En bleu, les réponses du maire. En vert, nos remarques, que nous ne pouvons pas faire en séance, puisque les questions orales ne font pas-hélas- l’objet de débat.  

CM 09-01

Rentrée scolaire : ce point n’apparaît pas à l’ordre du jour du Conseil. Madame Bernardin donnera-t-elle quelques chiffres et informations comme à l’accoutumée ? 

CM 09-02.jpg

L’adjointe aux affaires scolaires fait état de quelques changements dans les directions d’écoles. Deux ouvertures de classes ont eu lieu à Jaurès et Sarrailh, qui ont à présent 11 et 9 classes. La ville accueille 55 élèves supplémentaires par rapport à l’an dernier. Il manque encore 8 animateurs sur le temps de cantine.

CM 09-03.jpg

Panne électrique

Quelle a été l’origine de l’incident qui a duré deux nuits dans le secteur du Bois-Ruault samedi 17 et dimanche 18 août?

Aucun signalement de panne sur les logiciels de suivi en mairie. La ville n’est pas en capacité d’archiver un incident aussi lointain dans le temps. Le maire indique qu’il faut alerter les services dès qu’ils se produisent.

Bilan de la journée des Associations

Une fréquentation en baisse, selon des responsables de stands eux-mêmes, quelle est l’analyse de la ville ? Combien d’associations ont-elles participé ? De nouvelles associations sont-elles venues ?

La direction des affaires culturelles n’a pas enregistré de baisse de la fréquentation, qui selon elle a été semblable à celles des années précédentes. 54 associations étaient présentes, pas de nouvelles associations. Le club de foot ESSG n’est pas présent depuis plusieurs années, ce n’est donc pas nouveau. La ville n’a pas d’influence sur les décisions de l’ESSG de participer ou pas aux initiatives municipales. Cela dépend du Sivom, dont le président siège d’ailleurs au Conseil, qui pourrait apporter des précisions (mais ne le fera pas…).

S’ensuit un échange bilatéral avec un conseiller, mais il n’en ressort pas la raison pour laquelle les Gratiennois n’ont pu rencontrer l’ESSG lors de la journée des associations. Une absence de réponse de la part de la ville qui met le maire en porte à faux par rapport à son discours de début juin sur les valeurs du sport et le levier d’intégration qu’il peut constituer, ainsi que la nécessité d’ouvrir et de mettre en avant les clubs sportifs de la ville. 

Commerce

Est-il possible de mettre à jour les panneaux indiquant les commerces et la vidéosurveillance à l’entrée du quartier des Marais ? Celui de la vidéosurveillance est estampillé CAVAM et celui des commerces mentionne toujours l’alimentation alors que la supérette a fermé depuis déjà plusieurs années.

Il a été signalé à juste titre à la CAPV la présence de ces anciennes informations, aujourd’hui erronées. Une mise à jour de tous les panneaux d’information sera prochainement faite.

À la Saint Saint-glinglin ?

CM 09-04.jpg

Dératisation  

Le sujet avait été abordé lors de plusieurs Assemblées de quartiers, notamment par les habitants des Raguenets et du Forum, et vous nous aviez répondu sur les mesures prises en juin. Pouvez-vous vous nous faire un état des lieux de la situation actuelle ? Quelles instances la ville a-t-elle sollicitées ?

Une campagne de dératisation a été effectuée en juin sur les espaces extérieurs, avec l’aide de CDC Habitat, ainsi que sur les parties privatives. Un curage des réseaux d’assainissement où courent les rats a été réalisé. Malgré la pose de pièges extérieurs, la prolifération a été ralentie mais pas éradiquée. C’est un problème général donc une nouvelle campagne de plus grande ampleur est prévue sur l’ensemble de Saint Gratien en octobre avec l’ensemble des copropriétés, sous l’égide de CAPV, CDC Habitat. Un comité de suivi est mis en place. Le maire regrette que « certains habitants déposent de la nourriture, ce qui favorise la prolifération des rongeurs ».

Une affirmation surprenante et jamais confirmée ! Il apparaît plutôt que certains conteneurs à ordures sont percés et que les rats y ont un accès direct… ce que nous confirmons par les photos qui suivent…

Quant au comité de suivi, invitez-vous y ! La meilleure façon d’évoquer le problème avec les responsables.

CM 09-05.jpg

CM 09-06.jpg

CM 09-07.jpg

Rue Massenet, septembre 2019

Compteurs Linky

La copropriété des Raguenets « Les trois tours » a par courrier alerté la ville sur l’installation des nouveaux compteurs « Linky ». Le Conseil syndical demande à la ville de prendre une délibération refusant le déclassement des compteurs actuels, un arrêté interdisant le remplacement des compteurs actuels par des « Linky » quand les propriétaires s’y opposent, le temps de consulter la CNIL, et un arrêté règlementant le déroulement des opérations éventuelles de remplacement. Le courrier de la copropriété insiste sur différents problèmes liés à la pose de ces nouveaux compteurs : collecte de données personnelles, sans consultation préalable, remplacement de compteurs qui sont la propriété de la commune, effets néfastes sur l’environnement, absence d’assurance. Quelle va être la réponse de la ville ?

Le déploiement des compteurs communicants Linky est fait selon un décret de 2010 pour veiller à la consommation électrique, car elle a délégué sa compétence au SMEGTVO. La commune n’a aucune compétence pour s’opposer à la pose de ces nouveaux matériels. Chaque particulier peut refuser la pose mais dans ce cas, il s’expose à des frais de relevé sur son ancien compteur.  

Déchets

Nous avons bien pris note de votre déclaration dans la Gazette sur le problème des déchets autour des bornes enterrées et des dépôts sauvages, et notamment la création d’une brigade verte. Pouvez-vous nous en dire un peu plus : nombre de personnes, attributions, date de mise en place ?

Il ne s’agit pas à proprement parler d’une nouvelle structure mais du détachement d’employés communaux qui seront chargés de cette tâche particulière. Il n’y aura pas de recrutement supplémentaire. On va davantage verbaliser les dépôts sauvages.

Marché municipal

CM 09-08

Que pense la ville de sa fréquentation en cette rentrée ? De la dégradation rapide des mobiliers (décollement de bordures en carrelage, plafonds d’étals qui gondolent, fuites de la toiture…) ? Du mouvement des commerçants vis-à-vis du concessionnaire concernant la facturation de l’électricité et de l’eau sans justificatif à l’appui ?

Une réunion est prévue avec les nouveaux représentants de l’association des commerçants et le concessionnaire.

Il serait grand temps que la ville se préoccupe de son marché, en grande difficulté. Nous avons avancé des propositions. On y revient prochainement.   

Ascenseur de la mairie

Pourquoi est-il régulièrement en panne ? Encore dernièrement début septembre, compliquant ainsi fortement l’accès de l’hôtel de ville aux personnes à mobilité réduite ? 

Il ne s’agit pas d’un ascenseur mais d’un monte-personne qui fonctionne un peu différemment. Il faut appuyer sur le bouton en permanence et certaines personnes ne le comprendraient pas. S’il est vrai qu’à la rentrée, des problèmes ont été rencontrés, ses pannes sont occasionnelles.

CM 09-09

Magazine municipal

Plusieurs visiteurs de l’exposition au château Catinat sur l’histoire des 60 ans du « Mag » de la ville ont suggéré à l’archiviste une numérisation de tous les numéros. Ce projet pourrait-il être mené afin de satisfaire la curiosité des habitants sur l’histoire des mutations de la commune ?

CM 09-10.jpg

Idée certes intéressante mais difficilement réalisable. Cela se fera au coup par coup pour quelques numéros exceptionnels. La ville ne possède d’ailleurs pas l’intégralité des numéros parus. L’exposition réalisée à l’occasion de journées du patrimoine sur les magazines municipaux a connu un beau succès auprès des Gratiennois

Pour toutes les questions suivantes, le maire indique que ces sujets ont été abordés lors de commissions municipales et il ne souhaite donc pas y revenir. Mais les comptes rendus de ces réunions ne sont pas publics et donc les Gratiennois n’en sont pas informés. Voilà pourquoi nous en faisons l’objet de questions orales au Conseil.  

Parc Véligo à la gare

En avril, il était annoncé suite à une nouvelle suggestion en Conseil Municipal du groupe St Gratien Solidaire et Citoyen, qu’un parc Véligo (parc à vélos sécurisé, accessible avec un pass Navigo) serait installé dès la rentrée à la gare RER. La rentrée est passée. À quelle échéance peut-on espérer voir cet équipement enfin opérationnel ?

Un problème technique retarde les travaux d’installation de cet équipement, à savoir la présence d’une ancienne cuve à fuel, ce qui ne devrait pas remettre en cause la réalisation du parc. Le problème est en cours d’étude et la date d’ouverture n’est pas connue.

Boites à livres

À quel horizon envisagez-vous la mise en place des boîtes à livres ? La commission Développement durable n’a pas répondu à cette question. En réunion de quartier il a été précisé que les enfants des écoles participeraient à leur décoration. Qu’en est-il ? Quelle communication envisagez- vous auprès des Gratiennois ?

Depuis 18 mois, nous avons fait la proposition de ces implantations, communes dans toutes les villes voisines, fort peu coûteuses, et apportant un nouveau service convivial et apprécié des habitants. Les boîtes ont été achetées et sont arrivées aux services techniques où elles sont en cours de décoration. Les structures d’accueil des enfants qui devaient s’en charger ne l’ont pas intégré dans leur programme, pour une raison que nous ignorons. Une mise en service qui aura donc demandé bien du temps, pour un matériel finalement réalisé par les services, sans grande implication des groupes de quartier, qui n’ont fait que proposer un emplacement.

CM 09-14.jpg

Librairie du Forum

Pourquoi la librairie du Forum, déjà largement achalandée à ce moment, n’a-t-elle pas ouvert à la rentrée scolaire, date pourtant propice pour une relance de ce commerce ?

Le maire botte en touche et renvoie au Mag de la ville qui annonce une ouverture le 14 octobre… L’Arlésienne…

CM 09-11.jpg

En off, à la fin du Conseil, discussions serrées avec le maire concernant le faible entrain de la ville pour se doter de mobiliers urbains répondant aux besoins de la population : bancs publics, toilettes publiques, abris pour les poussettes au pied de l’escalier qui monte en mairie, parcs à vélos… Pourtant des matériels innovants existent…

CM 09-12.jpg

Mobilier urbain, le « trois en un » : banc abrité pour s’asseoir, prise pour recharger les portables, garage à vélo avec antivol intégré… 

CM 09-13.jpg