Des élus utiles !

Voilà un exercice auquel devraient se plier tous les élu.e.s : le compte-rendu de mandat. À quoi avons-nous servi ? En quoi avons-nous été utiles aux habitant.e.s ? Un rapport que nous devons à nos électrices et électeurs.

Voici ci-dessous notre bilan d’activité. Élu.e.s minoritaires, nous avons cherché à dépasser la critique, certes nécessaire, pour avancer à chaque fois des propositions alternatives. Bien qu’avec très peu de moyens financiers, nous avons voulu informer de notre action tout au long de ces six années de mandature, être présent.e.s sur le terrain, disponibles, à l’écoute des Gratiennois.e.s. C’est pourquoi nous nous sommes efforcé.e.s de participer à toutes les manifestations municipales, aux réunions de quartier, en plus des commissions de travail et des Conseils municipaux. Notre volonté ? Être utiles aux habitant.e.s.

Ce document n’est qu’un bref aperçu de notre mandat. Sollicitez-nous si vous en voulez davantage ! Ou si vous voulez poursuivre en 2020…

bilan mandat 1

bilan mandat 2

18 mois

Elles arrivent enfin ! Après 18 mois d’attente, voilà elles sont peintes, leur emplacement a été mûrement réfléchi, leur implantation annoncée largement ! Cinq boîtes à livres vont voir le jour à Saint Gratien. Après une telle gestation, nous ne doutons pas qu’elles seront magnifiques. Mais qu’il a fallu patienter ! Une certaine inertie municipale, même pour la plus simple des réalisations, au coût proche de zéro  !

bal 2019

Depuis juin 2018, nous avons testé cette idée, répandue dans les villes et villages partout en France. Les livres coûtent cher, on ne souhaite pas toujours les garder, on manque de place pour les stocker…  Pourquoi donc ne pas en faire profiter autour de nous ? Un système simple et souple de mise en circulation, gratuit… Dans la boîte à livres, qui peut être une armoire, une table, un abri bus réutilisé, ou une cabine téléphonique recyclée… on dépose les ouvrages qu’on veut partager, on en emporte un autre qui nous séduit, ou pas…. La boîte à livres n’a pas de règle fixe, elle vit et se transforme au gré des passages et des envies. La nôtre, prévue au départ pour être éphémère, aura finalement vécu 18 mois et notre stock de départ a été rapidement entièrement renouvelé ! Des échanges imprévus ont eu lieu autour de nos livres, on nous demandé des ouvrages pour enfants, on nous a déposé des piles de romans, et même une pleine valise ! Une expérience enrichissante, des critiques impromptues après une lecture… du lien social !

Aujourd’hui, notre table à livres cède donc la place aux boîtes municipales. Nous sommes heureux d’avoir contribué à cette réalisation ! Nos habitués nous ont déjà dit qu’ils regrettaient de ne pas voir une boîte implantée au marché : il ne nous reste plus qu’à réclamer une sixième boîte !

Merci à Gisèle, qui nous a fait don d’une bonne partie de sa bibliothèque et a permis le démarrage de notre table. Merci à Marc-Fabien, qui nous a longtemps accompagnés pour la faire vivre !  

livres service.jpg

Laïcité bien ordonnée…

Il y a 101 ans se terminait la « grande guerre ». Grande par les millions de morts et la désolation qu’elle a semé partout dans le monde. Maudite soit la guerre !

Nous serons comme chaque année à la commémoration de l’armistice qui mit fin à cette « grande » boucherie ce lundi 11  novembre 2019.

La cérémonie commencera pour nous sur la place Gambetta devant le monument aux morts de la mairie, avant de se poursuivre devant le monument du cimetière.

Je regrette, une nouvelle fois, que l’invitation de la ville mentionne dans le programme de la commémoration le « service religieux en l’église de Saint Gratien« . Pour le moins incongru en ces temps où est ouverte la chasse à certains signes religieux, y compris dans des endroits où cela n’a pas lieu d’être, telle la voie publique…. N’est-ce pas l’ex-maire de Saint Gratien qui prône, via un amendement voté au Sénat, l’exclusion des mères voilées des sorties scolaires ? La même élue qui a exclu du marché de Noël de la commune une commerçante portant un foulard ? Au nom du « vivre ensemble », bien sûr.Alors qu’on tente d’invisibiliser certains de nos compatriotes, sous prétexte qu’ils afficheraient trop « ostensiblement » leur appartenance religieuse, il est donc très étonnant qu’une ville se permette une publicité pour une messe.

Qu’un office religieux se tienne le 11 novembre ne nous pose pas de problème, mais ce n’est pas à la ville d’en faire la promotion. Notre administration ne serait-elle pas tenue aux principes élémentaires de laïcité ? Interrogée, la municipalité nous répond que c’est l’association des anciens combattants qui souhaite cette publicité officielle. Un argument qui ne tient pas quand on sait que la ville fait signer une « charte de laïcité » aux associations recevant des subventions municipales…  On peut lire à ce sujet sur le site Internet de la ville cette belle déclaration : « La laïcité revêt un double sens : c’est à la fois un mode d’organisation juridique et politique de la société mais c’est aussi une approche philosophique du Vivre Ensemble. Depuis plusieurs années, la municipalité de Saint Gratien s’est engagée sur une réflexion globale concernant l’application du respect du principe de laïcité au sein de ses services mais également auprès des usagers du service public. » 

J’ai dû rater un épisode…

cérémonie 11 nov 2019-2

cérémonie 11 nov 2019-1

Vive le marché !

« Vive le marché ! »

Expression à prendre à prendre au pied de la lettre…  Il est temps de prendre des mesures pour que notre marché municipal « vive ». Il y a urgence. Nous avons, en tant qu’élus, rencontré et écouté les commerçants, et avancé des propositions pour une redynamisation de ce commerce essentiel à la vie locale. Nous nous sommes adressés au maire : voici notre courrier, accompagné d’une « lettre ouverte« .

Monsieur le maire,

À la veille d’une nouvelle réunion entre la ville, les représentants des commerçants du marché et le concessionnaire, nous souhaitons vous redire notre inquiétude sur l’avenir de notre marché municipal, et vous rappeler nos propositions, déjà avancées à plusieurs reprises dans différentes instances municipales. Nous jugeons qu’elles sont susceptibles d’assurer une redynamisation de ce lieu commercial essentiel à la vie de notre commune. Elles sont détaillées dans la lettre ci-jointe.

Nous publierons ensuite ce courrier sous forme de lettre ouverte.

Cordialement,

Stéphane Bauer, Isabelle Volat

lettre ouverte marché 1

lettre ouverte marché 2

Utiles !

fruits et légumes.jpg 2.jpgCe matin 19 octobre 2019, les communistes gratiennois (et quelques-uns de leurs amis qui partagent avec eux certaines idées…) organisaient pour la troisième année une vente solidaire de fruits et légumes.

Non, nous ne nous transformons pas en marchands de primeurs ! Il s’agit d’une action militante ponctuelle, visant à montrer qu’il est possible de soutenir une agriculture locale, tout en assurant aux consommateurs une alimentation saine au prix juste.

Au centre commercial des Raguenets ont donc été vendus 240kg de pommes, pommes de terre, carottes, oignons… issues des cultures d’un maraîcher et d’un arboriculteur du Val d’Oise pratiquant une agriculture raisonnée. Légumes récoltés le jeudi, vendus à prix coûtant le samedi : qui dit mieux ? Tout au long de la matinée, les Gratiennois sont venus profiter de cette occasion de se nourrir sainement, localement, à prix modéré. Ils apprécient et nous l’ont dit. Une bonne occasion aussi pour échanger sur la vie locale en cette période pré-électorale. Logement, commerce, circulation, coupure entre les quartiers, vie culturelle, démocratie locale… autant de sujets qui souvent interrogent, préoccupent ou mécontentent. Les discussions ont porté aussi sur des thèmes plus généraux, comme le référendum sur la privatisation d’ADP. On y revient prochainement ici. Deux journalistes de la presse locale avaient aussi fait le déplacement.

fruits et légumes 2019-11

Un mot sur le centre commercial des Raguenets. La rénovation réalisée ces dernières années n’a visiblement pas servi à la revitalisation des commerces. La plupart des locaux sont fermés et en ce début de week-end, l’endroit est assez désert. Seules quelques rares boutiques voient arriver un peu de clientèle. Maison des services publics, espace jeunes sont évidemment fermés en fin de semaine, les locaux de l’ancienne poste sont restés inutilisés : tout ceci ne concourt pas à dynamiser le centre commercial, et à le rendre attractif.

Précisons enfin que nous ne sommes pour rien dans la fermeture définitive du magasin de primeurs ! Il n’y a que le maire pour nous attribuer des pouvoirs exceptionnels dans le domaine du commerce. Il croit en effet que notre vente solidaire, annuelle rappelons-le, nuit au commerce local en apportant une concurrence déloyale puisque nous vendons à prix coûtant. Il nous a refusé, pour la troisième fois, l’autorisation municipale que nous avions sollicitée, au motif que notre initiative risquerait de nuire à la revitalisation du marché municipal !

fruits et légumes 2019-3

Il est vrai que nous sommes attachés à notre marché : on revient ici prochainement sur nos propositions à ce sujet. Mais quant à croire que notre modeste vente ait une quelconque influence sur l’activité du marché Hémonnot… c’est bien mal connaître la sociologie de la ville ! Actuellement bien peu d’habitants des Raguenets fréquentent le marché de Saint Gratien, tant pour des questions d’éloignement géographique que de pouvoir d’achat…. Ils se dirigent plus volontiers vers le marché voisin du quartier argenteuillais de Joliot-Curie. Notre vente n’avait pas pour but de concurrencer le commerce local, nos « clients » d’un jour l’ont bien compris. Même si certains nous sollicitent pour une vente hebdomadaire !

Un marché aux Raguenets, offrant des produits locaux à un prix abordable ? Voilà une idée constructive, que nous soumettons à la municipalité !  

Enfin, non seulement nous n’avons « concurrencé » aucun commerce, mais nous avons à notre modeste échelle, contribué à l’animation du centre commercial, et même apporté une clientèle nouvelle aux magasins voisins, puisque certains de nos acheteurs, venus spécialement via notre invitation, une fois fait le plein de fruits et légumes, ont poursuivi leurs achats à la boulangerie toute proche, ou encore à la maison de la presse…  

Un peu d’activité, fût-elle politique, ne nuit pas au commerce… bien au contraire ! 

Une initiative qui monte, qui monte…

En 2017, nous avions vendu 150 kg de fruits et légumes. En 2018, 200 kg et cette année 242kg…  La solidarité plaît, qu’on se le dise ! 

fruits et légumes 2019-4

fruits et légumes 2019-6

fruits et légumes 2019-7

fruits et légumes 2019-9

Vente solidaire

Pour la troisième année consécutive, les communistes de Saint Gratien organisent  une vente solidaire dans le quartier des Raguenets.

Fruits et légumes, produits en « agriculture raisonnée » par un maraîcher et un arboriculteur du Val d’Oise, seront vendus à prix coûtant : pommes de terre, carottes, oignons, pommes, potimarrons, poireaux, butternut, choux-fleurs…

Consommer des produits locaux, de qualité, à prix abordables, c’est possible !

Cela se passe samedi 19 octobre 2019 à partir de 10 heures, devant les locaux de l’ancienne poste annexe.

Sollicitée pour une autorisation municipale, la mairie ne nous a pas répondu à ce jour.

flyer fruits et légumes 2019

 

Saint Gratien en 2030

Dans à peine six mois, se dérouleront les élections municipales. Une étape cruciale dans la vie locale.  Le mandat 2020-2026 construira la ville de 2030.

Et si vous donniez votre avis ?

Services publics, politique de santé, transition écologique, offre culturelle, démocratie participative, solidarité, commerces, tarifs des services…. sur toutes ces questions qui font notre vie quotidienne à Saint Gratien, qui mieux que les habitant.e.s ont leur mot à dire ?

Élus en 2014 sur la liste « Saint Gratien solidaire et citoyen », nous vous faisons partager nos premières propositions et nous attendons votre opinion. Contactez-nous via ce blog ou venez nous rencontrer sur le marché municipal tous les dimanches matins ! 

quizz 1

quizz 2 bis .jpg

quizz 3

D’autres propositions ? Exprimez-les !