Parole entravée

« C’est un conseil municipal peu ordinaire qui s’est tenu ce samedi matin à la salle Georges Brassens à Saint-Gratien » nous raconte Le Parisien. Le Conseil municipal avait en effet déserté la salle des mariages pour la salle des fêtes, plus vaste et permettant de respecter ses distances.

« L’objectif était qu’il y ait 4 m² par élu. Il y avait aussi l’obligation pour tout le monde de porter un masque » indique le maire, qui reconnaît ce que ces dispositions sont de nature à entraver la parole.

Si toutefois la parole de certains n’était pas suffisamment entravée, il suffit de leur refuser le droit d’intervenir, même s’ils insistent à plusieurs reprises. 

« De toute façon c’est un conseil d’installation, ce n’est pas un conseil de débats », argue-t-il.

Nous voilà rassurés ! Il existe donc des conseils municipaux « de débats » !

On a hâte d’y être.

« La disposition devrait être différente pour la prochaine séance qui doit se tenir le 4 juin et toujours dans la salle Georges Brassens« , poursuit Le Parisien. « La vraie différence, c’est qu’il y aura des micros. Il n’y a pas le matériel sur place donc il va falloir investir pour l’acheter », précise le tout nouveau maire. Aïe ! Investir ? Pourvu que la démocratie ne nous coûte pas trop.

En octobre 2017, pour la première élection de Julien Bachard, lors d’un Conseil municipal « d’installation », le virus ne circulait pas, et déjà le micro non plus ne circulait pas pour les élus de l’opposition.

Ci-dessous, la courte intervention que j’aurais faite ce matin si ma parole n’avait pas été si malencontreusement entravée.

Élection du maire

Le groupe « Saint Gratien solidaire, écologique et citoyen » présente ma candidature. C’est une tout autre vision de la gestion municipale que nous proposons.

Trois priorités.

D’abord ce qui nous a tant manqué depuis le 15 mars : transparence et concertation

Ce que pendant la campagne nous avons appelé « envie de citoyenneté ». Écouter les habitants, les parents, les élus, les enseignants… ce n’est pas dessaisir le maire et sa majorité de leur rôle, mais leur permettre de prendre de meilleures décisions. La période que nous venons de vivre en est un parfait exemple.

« Urgence écologique » : pour des bénéfices en matière de santé, mais aussi de vivre ensemble, de commerces de proximité et de pouvoir d’achat, il est indispensable que la ville participe à son niveau à la baisse des émissions de CO2. Là encore, la crise sanitaire nous montre l’importance de ces enjeux et la nécessité de prendre des mesures comme par exemple le développement de pistes cyclables permettant de se déplacer en toute sécurité quand l’accès aux transports en commun reste difficile.

Enfin, un « besoin de solidarité », encore plus fort dans cette période de crise sanitaire qui a montré la place centrale des services publics de santé, et qui seront essentiels pour surmonter la crise sociale et économique sui va suivre : centre municipal de santé, dispositif municipal de soutien scolaire, tarifs de cantine abordables… autant d’éléments incontournables.  

Prochain Conseil municipal le jeudi 4 juin 2020 à 20h30, salle Georges Brassens.

Souhaitons que les micros soient achetés, avec un fil assez long pour arriver jusqu’aux élus de l’opposition, au fin fond de la salle.

I.V.

Une réflexion sur “Parole entravée

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s