Échos du Conseil (6)

Saint Gratien, quelques échos du Conseil municipal de novembre 2020, en plusieurs épisodes et quelques détails, car souvent, c’est là que le diable se niche… 

La ville engage une procédure de modification de son PLU (plan local d’urbanisme). Nous interrogeons le maire sur quelques dispositions particulières.

Panneaux photovoltaïques : pourquoi encore encadrer leur installation par des dispositions contraignantes, au risque de l’empêcher ? Au contraire il faudrait favoriser leur développement. Il y avait déjà eu déjà des dispositions en la matière lors de la dernière modification du PLU en 2018.

-Obligation de création de places supplémentaires de stationnement en cas de division de parcelles. On voit que la ville est peu à peu engorgée par la circulation et surtout par le stationnement dans tous les quartiers. C’est le sujet principal des réunions de quartier où les Gratiennois.es se plaignent des nuisances dues au stationnement. Que faire ? Se contenter de mesurettes qui n’auront qu’un effet limité ? Ou prendre une orientation plus ambitieuse que de simplement gérer l’existant sans voir que le modèle de ville a besoin d’évoluer ? Pourquoi les procédures de PLU ne prennent-elle jamais en compte les déplacements alternatifs, vélo, marche…? À tel point que la ville oublie même d’y inclure des dispositions réglementaires du PDUIF (plan de déplacement urbain d’Île-de-France). Le préfet en 2018 avait dû rappeler cette obligation.

-Nous redisons l’importance du PLU dans la vie de notre ville. Des dispositions parfois anodines qui ont pourtant de grandes répercussions sur l’évolution de la ville. Donc c’est un sujet sur lequel les Gratiennois.es. doivent être informé.es, consulté.es. Or on a souvent des documents obscurs, ardus avec un vocabulaire technique abscons. Des villes voisines ont opté pour autre chose : balades urbaines par exemple, pour expliquer sur le terrain les mesures proposées. Il y a nécessité d’une plus grande publicité pour une meilleure participation des habitants.

Saint Gratien est la ville la plus dense du 95. Ce n’est pas un hasard… mais le résultat de politiques d’urbanisme des précédentes municipalités. On continue de construire ? Combien de logements supplémentaires (et de voitures…) apportera l’opération du boulevard Pasteur ? Est-ce pour répondre aux préconisations du SDRIF en la matière ou cet objectif est-il déjà atteint ? Une opération immobilière sans aucun logement social…

Le Conseil se déclare ensuite défavorable au transfert de la compétence en matière de PLU à la communauté d’agglomération CAPV (Plaine Vallée, dont dépend Saint Gratien). Sans être satisfaits de la manière dont sont traités ces sujets dans notre ville, nous estimons préférable que les décisions soient prises au plus près des habitants. Il est plus facile pour un usager d’interpeller son maire qu’une lointaine communauté d’agglomération.

Enfin, le Conseil examine le rapport demandant une subvention pour l’enfouissement des réseaux rue de Verdun. Voici nos remarques à ce sujet.

-Il est à nouveau fait allusion à ce « PPI » que nous ne connaissons pas !                                   

-On vote ici une demande de subvention sur un projet que nous ne connaissons pas… Pourquoi cette opération plutôt qu’une autre ? Quels travaux ? On ne peut se contenter de « voirie et enfouissement » sans en savoir davantage. Quel aménagement de la place Marcel Sembat ?

-Y aura-t-il des aménagements cyclables ? En effet, la loi « Laure » prévoit désormais l’obligation d’un tel aménagement en cas de réfection de voirie. Voici la rédaction exacte de son article L228-2 : «A l’occasion des réalisations ou des rénovations des voies urbaines, doivent être mis au point des itinéraires cyclables pourvus d’aménagements sous forme de pistes, marquages au sol ou couloirs indépendants, en fonction des besoins et contraintes de la circulation.»

Or la rue de Verdun est un axe essentiel en matière de circulation cyclable puisqu’elle dessert la gare et est potentiellement reliable à la ligne E du « RER V ». Le RER vélo est un projet soutenu par la Région Île-de-France, qui s’est engagée à le financer à hauteur de 300M€. Sans surprise, le maire argue de l’étroitesse de la rue pour refuser tout aménagement à destination des cyclistes. À Saint Gratien, il semblerait que les rues sont plus étroites que partout ailleurs..

À suivre pour terminer ce compte-rendu du Conseil, les réponses du maire à nos questions orales.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s