Conseil sans débat, ni éclat (1)

Voici quelques échos de la dernière séance du Conseil municipal de Saint Gratien. Une soirée fort houleuse, où il fut une nouvelle fois très difficile de se faire entendre. Je n’utiliserai pas le terme de « débat », tant les échanges d’hier soir n’y ressemblent pas, ni pour le respect des personnes, ni pour le contenu des propos.

marianne mairie.jpgÀ venir plusieurs articles pour vous informer des différents points à l’ordre du jour.

Sujet principal : le compte administratif 2018. Un document essentiel puisqu’il retrace les dépenses et recettes réellement réalisées. L’occasion de faire le point sur les travaux, le fonctionnement, l’état de la dette. Cela peut paraître très technique et ardu, mais il est indispensable de s’y pencher si on veut comprendre les dessous de la prétendue « bonne gestion » de l’équipe municipale.

Au début de la séance, nous faisons remarquer les insuffisances du procès-verbal du Conseil d’avril, où notamment nos interventions sur le marché municipal ont tout simplement disparu ! Nous les avions relatées ici. Ce n’est évidemment pas l’agent de la ville chargé de la rédaction de ce document qui est en cause. Le PV est bien évidemment relu et charcuté à souhait par la majorité municipale. Ce n’est pas sans conséquences, puisque ce texte est censé informer les Gratiennois sur les échanges du Conseil municipal.

Nous votons contre les tarifs de la saison culturelle pour plusieurs raisons : grande complexité des différents tarifs, mais surtout un manque de transparence : comment se prononcer pour des tarifs de spectacles sans connaître le bilan des dépenses et des recettes ? Cri du cœur de l’adjoint aux finances :  » il y a déficit !  » Nous avions bien compris que la ville ne peut pas faire de bénéfice dans un tel domaine ! Mais le chiffre exact ne nous sera pas indiqué : nous ne savons donc pas si les augmentations prévues sont justifiées ou non. Nous demandons ensuite le chiffre des recettes au titre des spectacles pour scolaires : il doit être dérisoire, et la gratuité (terme qui hérisse la majorité municipale !) serait ici de bon aloi, car ce sont souvent les coopératives des écoles qui prennent en charge le coût de ces spectacles. Un petit coup de pouce indolore pour la ville et qui pourrait permettre un meilleur accès des enfants gratiennois à la culture. L’adjointe aux affaires culturelles élude la question, comme celle d’un autre problème que nous soulevons : lors de l’ouverture de la saison culturelle, certains spectacles sont déjà complets et il reste très peu de places pour nombre d’autres. Et première passe d’armes tout à fait surprenante puisqu’au lieu de nous répondre sur ce sujet, l’adjointe à la culture nous reproche personnellement de ne pas assez assister aux spectacles de la ville ! J’ignorais jusqu’ici que notre travail d’élu consistait à assister à toutes les manifestations de la ville, sous peine de se le faire publiquement reprocher ! Un  » argument  » de bien bas niveau : nous sommes présents et actifs lors de toutes les réunions de quartier, commissions municipales, conseils. Ce qui au passage n’est pas le cas de bien des élus de la majorité. Pour le reste, manifestations culturelles et sportives, cela relève de notre vie privée. Pour autant, je veux bien fournir ma carte de médiathèque, mon abonnement au cinéma, des photos de ma présence aux diverses inaugurations, festival, aux expos de la salle Villeglé…. Est-ce la condition pour pouvoir espérer une réponse à nos interrogations ? Une bien étrange manière de ne pas répondre sur le fond.      

Notre question était d’ailleurs tout à fait pertinente puisqu’enfin le maire indique que dorénavant, les inscriptions  ne seront possibles qu’une semaine avant la journée officielle d’ouverture de la saison. Et bien voilà, il aurait fallu commencer par là ! 

À suivre : le pugilat sur le compte administratif.

4 réflexions sur “Conseil sans débat, ni éclat (1)

  1. Au niveau des insectes rampants les remarques de l’adjointe à la culture.

    Qui fait aussi office de kapo en salle des mariages puisque surveille et dénonce les « vilains garçons » qui osent encore qq questions sur son domaine de prédilection…

    J'aime

  2. Je ne sais pas si c’est le travail des conseillers municipaux de remplir les salles quand il y a un spectacle. Par contre je voudrais bien les voir davantage au marché. S’ils travaillent le mercredi au moins le dimanche ? Là ils seraient utiles pour le commerce local. Les commerçants voient très peu les élus, à part deux ou trois habitués. J’ai entendu dire que les spectacles étaient complets, alors que le marché souffre d’un manque de fréquentation.

    J'aime

  3. Madame, je lis occasionnellement vos articles, principalement ceux qui relatent les réunions municipales de Saint-Gratien. Je ne fréquente pas beaucoup les manifestations culturelles, mais je vous vois régulièrement dans les assemblées de quartier. J’y apprécie votre présence, même si je ne partage pas souvent vos remarques. Au plan local, bien des idées peuvent être échangées de façon profitable pour tous. Je sais pour l’avoir connu dans une autre collectivité, que la place des élus d’opposition n’est pas aisée. Aussi, j’estime que la critique qui vous est faite de ne pas être présents n’est pas justifiée. On peut vous reprocher de nombreuses choses, mais pas ça.
    Bien à vous,
    Philippe B.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s