Conseil au gymnase (3)

Suite et fin de notre compte-rendu de la séance du 16 décembre 2021 du Conseil municipal de Saint Gratien

Le Conseil vote les subventions aux associations, coopératives scolaires et CCAS. Nous faisons remarquer que la subvention au CCAS est inchangée depuis des années. Or les difficultés sociales ont été aggravées avec la crise sanitaire. La subvention ne suit même pas l’inflation. Difficile de croire qu’à St Gratien les besoins dans le domaine de l’aide sociale n’augmentent pas.

En ce qui concerne les coopératives des écoles, pour elles aussi, le montant n’a pas évolué depuis… ? 1€ par élève, aucune augmentation. Pourtant les fournitures que peuvent acheter les écoles ont connu des hausses de tarifs. Donc l’exercice pour équiper une classe en livres, fichiers, matériel d’arts plastiques par exemple, est de plus en plus difficile pour l’enseignant. Quant aux 80€ attribués pour les projets des classes de CM2, aucune évolution non plus depuis 2009, en 13 ans ! Ces séjours n’ayant pour la plupart pas eu lieu en 2020 et 2021, la ville a d’ailleurs économisé dans ce domaine. Nous avions demandé à ce que les sommes soient versées aux écoles, ce que la ville a refusé.

Le total des subventions pour les associations s’élève à 560 443€ contre 571 676€ en 2021. Il était de 598 276€ en 2018. Il y a donc une érosion certaine, les associations ayant perdu -37 833€ entre 2018 et 2022.

Nous aurions aimé avoir des informations sur la santé financière du Cercle des arts et de l’association Rev’Dance, soutenus de manière exceptionnelle l’an passé.

Nous suggérons d’inscrire le montant de la subvention de l’année précédente dans le document des élus. Le nombre d’adhérents de chacune des associations, et un état de la trésorerie de l’association peuvent être aussi de bons paramètres si la ville doit faire des choix.

Enfin, remarquons que la ville compte environ 200 associations, que 58 sont  présentes au forum des associations, mais que 36 seulement d’entre elles demandent une subvention municipale.  

Le conseil vote ensuite les tarifs des « courts séjours » pour le printemps et l’été 2022 pour les enfants de 5 à 12 ans.

88 places sont proposées, cela représente environ 3% du public concerné (environ 3000 jeunes Gratiennois de ces âges).

Il y avait 128 places en 2019 et 144 places proposées en 2020, mais les séjours n’ont pas eu lieu pour raison de crise sanitaire.

Les tarifs de ces séjours restent élevés pour les familles, même s’ils se déroulent sur trois ou quatre jours seulement.

Le coût pour la ville, qui prend en charge 50% du coût total, s’élève à 24 551€. Une dépense donc assez modeste !  

Dommage que la commission municipale « jeunesse » qui ne s’est réunie qu’une seule fois depuis mars 2020, n’ait pas saisi là l’occasion de le faire et de débattre du sujet !

Le Conseil procède ensuite à la clôture des différentes ZAC de la ville, Cœur de Ville, gare et Jeu d’Arc, dans lesquelles plus aucun mouvement n’est réalisé depuis des années, et réalise à cette occasion l’incorporation au domaine public de diverses parcelles, toutes de superficies modestes. Des dossiers techniques qui n’appellent pas d’observations de notre part.

La ville va procéder au remplacement des menuiseries de l’école Jean Zay et bénéficiera de subventions. On s’aperçoit à cette occasion que les fenêtres de cet établissement sont encore à simple vitrage ! Nous insistons sur la nécessité de procéder à la pose de menuiseries en aluminium, comme prévu, et d’éviter de céder à la tentation d’économies en installant du PVC.. C’est ce qui avait été réalisé à Jean Jaurès il y a quelques années, et on y connaît maintenant de grandes difficultés pour ouvrir et fermer les fenêtres de ses classes ! Particulièrement préoccupant surtout en période de pandémie ! Toutes les économies ne sont pas judicieuses… 

Dernier rapport pour cette séance : la ville va intégrer avec Eaubonne et Soisy un groupement de commande dans le but de développer les énergies renouvelables. Un bureau d’études devrait travailler sur l’opportunité de réaliser un réseau de chaleur par géothermie, afin de chauffer différents bâtiments tant publics que privés.    

Cela peut être une très bonne initiative dans le cadre de l’impératif de la transition énergétique. Il y a 10 ans déjà, dans le cadre des ateliers consacrés à l’agenda 21 de la ville, nous avions fait cette proposition d’étudier la possibilité de la géothermie. Pourquoi cependant un partenariat avec trois communes seulement et non pas l’étendre à la communauté d’agglomération ? Le maire envisage-t-il de rencontrer le maire de Villiers-le-Bel où la géothermie est utilisée depuis 30 ans pour le chauffage d’habitations collectives ? Quid de la récupération de la chaleur des eaux usées, comme le pratique par exemple la ville de Nanterre ? Envisagé lors de la rénovation du stade Auguste Delaune, cela a été abandonné pour cause de trop fortes contraintes techniques, nous répond le maire. Nous interrogeons enfin le maire pour savoir quand il compte lancer l’étude de l’agenda 2030 de la ville. Cela se fera au cours du premier trimestre. Avec des ateliers ? Le maire estime alors avoir assez répondu à nos questions et nous renvoie à une hypothétique réunion de la commission de développement durable.  

Prochain Conseil municipal le jeudi 17 février 2022

 

Une réflexion sur “Conseil au gymnase (3)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s