Matinée démocratique

Article mis à jour ; voir ci-dessous la « question 5 » 

Dans notre casier d’élus, nous recevons ce vendredi la brochure du député de la 6è circonscription, David Corceiro. Suppléant de Nathalie Elimas, élue en 2017, il a remplacé celle-ci à l’Assemblée lorsqu’elle a été nommée secrétaire d’État chargée de l’éducation prioritaire en 2020.

Le député nous propose de le rencontrer lors de ses « matinées démocratiques pour les citoyens ». Coup de chance, la dernière de ces rencontres a lieu à Saint-Gratien. Échanger avec un député, cela ne se refuse pas !

Malgré un léger cafouillage sur la date (c’est dimanche 5 décembre, et non le dimanche 7 comme l’écrit le député) et sur le lieu (cela se tient au café « Le Catinat » et non au « Clos du château », fermé le dimanche), nous sommes ce dimanche matin quatre Gratiennois.e.s à nous présenter à la permanence ou réunion, la chose n’est pas très claire, de notre député.

Notre objectif ? Échanger avec lui et de l’interroger sur des sujets locaux et (inter)nationaux. N’est-ce pas à cela que nous invite à plusieurs reprises notre élu, lorsqu’il se targue d’être à « l’écoute de toutes celles et ceux qui souhaitent échanger autour d’une question, d’un projet, d’une problématique » ? Ou bien encore quand il se félicite des « formidables rencontres vécues avec les habitants, (…) les élus » ?

Hélas, notre rendez-vous de ce matin nous a… surpris, déçus, chagrinés, et pour tout dire, un peu choqués.

La discussion a tourné court sur chacune de nos questions. Ce ne fut pas une « formidable rencontre », et nous n’avons pas le sentiment d’avoir été très « écouté.e.s ». 

Bref tour d’horizon des thèmes abordés, entre désinvolture, soupçon d’agressivité et langue de bois. 

Question 1

Emmanuel Macron, ces jours-ci, en Arabie Saoudite, est le premier dirigeant occidental à rencontrer de manière officielle le prince héritier saoudien Mohammed Ben Salmane, largement boycotté depuis l’affaire Jamal Khashoggi. Les États-Unis ont publié un rapport de leurs services secrets qui affirment la responsabilité du prince héritier saoudien dans l’élimination du journaliste dissident Quel message la présidence de la République envoie-t-elle ?

Réponse de D. Corceiro                                                                                              

Je ne me prononce jamais sur les questions de politique extérieure. Mais personnellement, il a quand même un avis le député ? Bah « il est personnel ». Et on n’en saura rien. Rien du tout.

Notre avis                                                                                                                     

Très étonnant pour un député ! L’Assemblée nationale ne vote-t-elle pas les lois autorisant la ratification des traités, n’adopte-t-elle pas les crédits relatifs à la politique étrangère de l’État et ne contrôle-t-elle pas l’action du pouvoir exécutif en matière internationale ? Que vote alors le député Corceiro ?

Question 2 

« Cette semaine, l’Assemblée nationale a examiné la proposition de résolution déposé par M. Fabien Roussel. Cette proposition invitait le garde des Sceaux  à demander aux juridictions compétentes d’examiner la possibilité, pour les personnes reconnues coupables d’incitation à la haine raciale de façon particulièrement odieuse et répétée, de retenir la peine complémentaire d’inéligibilité prévue par la loi. Avec votre groupe parlementaire et la quasi-totalité des députés présents du groupe LREM, vous avez voté contre cette proposition, qui n’a pas été adoptée. Pouvez-vous nous expliquer pourquoi ? »

Réponse de D. Corceiro 

Le député axe sa « réponse » sur le fait qu’il n’est pas membre de… LREM. Soit ! Il est en effet Modem, ce qui ne change rien au fond de la question. Poussé dans ses retranchements,  il finit par déclarer qu’il partage l’avis du garde des sceaux, qui aurait estimé que cette proposition est « anticonstitutionnelle ».

Notre avis

David Corceiro a tout faux, puisqu’à l’Assemblée Éric Dupont-Moretti a répondu redouter une « instrumentalisation en particulier par ceux qu’elle viserait » dans un « contexte de campagne électorale ». Il n’a jamais évoqué l’anti constitutionnalité de la mesure. D’ailleurs celle-ci est prévue par la loi.  « La loi prévoit déjà des peines d’inéligibilité pour différents délits tels que la corruption, le blanchiment d’argent, le détournement de fonds… C’est aussi le cas pour les auteurs de propos racistes, antisémites, discriminants en fonction du sexe. Sauf que c’est très peu appliqué. Ma résolution demande d’appliquer la loi, toute la loi, rien que la loi », résume le secrétaire national du PCF.

Question 3

6-10 ans : c’est la tranche d’âge la plus affectée par le Covid 19. L’école est un lieu où le virus circule… et pour cause ! Les mesures de prévention restent insuffisantes : masques non fournis, pas de capteurs de CO2, aération des locaux difficile, tests insuffisants.. non brassage des élèves quasi impossible, pas de remplaçants…. Pourquoi donc avoir allégé le protocole sanitaire dans les écoles ?

Réponse de D. Corceiro

Le député nous explique que le fonctionnement des écoles élémentaires est du ressort de la commune (ce que nous savons pertinemment) et que la ville peut demander des subventions d’État pour s’équiper en détecteurs de CO2. Il estime que la circulation du virus chez les enfants est source de débats chez les experts. Il prend note des absences d’enseignants, non remplacés et parfois pour de longues périodes, par exemple, au lycée d’Enghien. 

Notre avis 

Nous restons sur notre faim. Que les écoles soient aujourd’hui au cœur des contaminations fait peu de doutes. Alors que la pandémie repart à la hausse, il reste surprenant que le protocole sanitaire dans les établissements scolaires soit allégé. Nous insistons au cours de la discussion sur le fait que les tests salivaires pourtant tant vantés par J.M. Blanquer ont été un grand flop. Il y a des auto-tests en stock un peu partout dans le secondaire, parce que peu promus. Le manque de remplaçants chez les enseignants est une question qui reste entière.

Question 4

Il y a 6 mois, le 1er ministre est venu à Gonesse (15 km d’ici). Discours sur le développement de l’est du 95. Avec l’implantation d’un Lycée international et d’une annexe de Rungis. Pour conforter la décision d’implanter une gare de la future ligne 17 en plein champ, de fait à près de 4 kms des habitations… Est-ce raisonnable d’implanter un lycée-internat sous des lignes à hautes tensions et sous un couloir aérien (8 km des pistes de Roissy) ? Quid de l’annexe du MIN ? Les commerçants du marché qui fréquente Rungis disent qu’en cela fait servira de base logistique pour les importations de produits alimentaires qui arrivent à Roissy. Plus besoins de les transférer à Rungis. Donc nécessité de créer des méga-entrepôts et des parkings au Triangle de Gonesse. Dans le cadre de la transition écologique, n’est-ce pas des projets inutiles ? Des terres très fertiles. Humides. Zone qui permet l’été grâce aux vents de rafraichir Paris. Zones où CARMA (Coopération pour une Ambition agricole, Rurale et Métropolitaine d’Avenir) promeut un projet au service des habitants, qui s’appuie sur les perspectives prometteuses de l’agriculture péri-urbaine et urbaine et de la création d’activités liées à la transition écologique. CARMA s’inscrit dans le cadre de l’Économie Sociale et Solidaire (porté au gouvernement par Olivia Grégoire) : un projet-phare de transition écologique pour le Triangle de Gonesse et les communes environnantes, dans le bassin du Grand Roissy. Le projet CARMA est de développer sur les 670 hectares de terres fertiles du Triangle de Gonesse, les terres agricoles les plus proches de Paris, à seulement 15 kilomètres de son centre, la mise en place d’une démarche exemplaire au bénéfice du territoire, pour un cycle alimentaire sain et durable. La priorité est de répondre aux besoins des habitants du territoire. En circuits courts. Est-ce que ce projet au regard des enjeux climatiques ne mérite pas une attention particulière, plutôt que continuer à bétonner ? Des investissements dans les transports du quotidien, plutôt qu’une gare en plein champs ? Pas plus judicieux de mettre le paquet dans la rénovation et la modernisation du RER D, notamment l’interconnexion Gare du Nord vers Châtelet ? Revoir le positionnement de la gare en plein champs, afin qu’elle soit réellement utile aux habitants de cette zone géographique de notre
département ?

Réponse de D. Corceiro 

Le député reconnaît à demi-mot que l’emplacement de la gare n’est pas judicieux, ni choisi dans l’intérêt des habitants, … mieux aurait-il valu dit-il que celle-ci fut implantée, par exemple, près du nouvel l’hôpital de Gonesse… mais se défausse immédiatement sur la région Île-de-France. Si l’État soutient le projet de cette gare, c’est selon lui parce que la région finance, l’État complète automatiquement par une subvention. Il propose de se renseigner sur la superficie restant destinée à l’agriculture et au projet Carma sur le Triangle de Gonesse. Tout en reconnaissant s’être investi dans le dossier qu’à partir seulement de juin… 2021… 

Notre avis 

À question très argumentée… réponse bien peu étayée. Le député visiblement n’est pas très au fait de ce dossier pourtant emblématique du 95.

Enfin, les questions que nous aurions posé si… le député ne nous avait pas abandonné.e.s prématurément pour assister à une commémoration.

Question 5

Vous êtes venu récemment au lycée Gustave Monod. Reçu par les élèves du Conseil de la Vie Lycéenne (CVL). Post Conseil d’administration, mardi dernier, nous a été rapporté un de vos échanges.

Monsieur Corceiro affirme n’avoir pas tenu les propos qui nous ont été relatés. Dont acte. Nous supprimons donc le paragraphe qui suivait, à sa demande.

Question 6

Les finances des collectivités locales ont été drastiquement réduites durant les mandats de N. Sarkozy, F. Hollande, E.Macron : autonomie fiscale réduite, dotations diminuées de moitié.. pourtant les collectivités sont les premiers investisseurs de France. Votre avis ?

En résumé, David Corceiro conclut son édito dans sa lettre aux Val d’Oisiens par : « Faire pour et avec les citoyens (…). Cette année a été belle et riche, la prochaine le sera tout autant ».

Bah, on ne peut pas en dire autant de notre rencontre de ce matin, tant le député est apparu sur la défensive et a surtout esquivé nos questions de citoyen.nes en renvoyant la responsabilité aux échelons local, départemental et régional. Quant à l’international… lui « y sait pas ».

4 réflexions sur “Matinée démocratique

  1. Corceiro

    Chers élus, chers citoyens,

    Vous oubliez beaucoup de choses, ou vous retenez bien ce que vous voulez.

    Lorsque l’on vient à la rencontre de son député, ne pourrions-nous pas plutôt discuter de sujets locaux, de la circonscription, et même de sa ville, en l’occurrence Saint-Gratien ? Aucunes questions à ce sujet.

    Notre démocratie, et son exercice, est partagé par plusieurs instances, et le député ne peut être le porte-parole de toutes. Je comprends vos interrogations sur des sujets relevant de la région ou du département, mais j’ai dû vous rappeler que je n’y étais pas élu et ne participais donc pas aux décisions.

    Vous avez aussi oublié de mentionner dans votre article que cet échange vous a quand même apporté une information primordiale : le financement par l’Etat de purificateurs d’air pour les écoles.
    Concernant vos questions internationales, comme je vous l’ai mentionné : je suis un élu français, je ne fais pas de politique internationale.

    Vous avez évoqué le projet d’implantation d’un lycée et d’une annexe de Rungis à Gonnesse. Là encore, hors circonscription… Mais je connaissais tout de même le dossier, où nous avons même trouvé un terrain d’entente ensemble sur le projet d’emplacement de la gare plus proche de l’hôpital, projet malheureusement non retenu.

    En effet, j’ai dû malheureusement partir afin de rendre hommage aux Morts pour la France pendant la guerre d’Algérie et des combats du Maroc et de la Tunisie. Vous oubliez encore de mentionner que je vous ai proposé de continuer nos échanges un autre jour, car je ne me désiste jamais de discuter avec mes concitoyens.

    Enfin, cela sera avec plaisir de pouvoir continuer nos échanges, et de pouvoir répondre aux questions relevant de la compétence d’un député et que nous n’avons pas pu aborder ensemble du fait de mes impératifs.
    Bonne fin de journée à vous,
    David Corceiro

    J’aime

  2. Valérie P.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s