Humeurs sportives

Handball : quand notre sénatrice -au style zemmourien- prône un tryptique « Sport-Famille-Patrie ».

Félicitations aux sportifs gratiennois internationaux qui gagnent des médailles (1) !

Après un épéiste en juin 2019, c’est un handballeur – gardien de but – qui était à l’honneur mi-octobre en salle des mariages avec le Saint-Gratien Sannois handball club.

« Et les judokas gratiennois ? » me dit une mère de famille, passant par la place Gambetta le soir de la réception de Yann Genty, (2) handballeur international.

Bah oui, pourquoi ne pas les mettre à l’honneur aussi ? Ils gagnent, nos judokas. Et le judo draine beaucoup d’adhérent-e-s en ville également.

Le deuxième étonnement est venu de cette cérémonie se tenant à huis clos. Sans public, hormis les proches du sportif honoré, son staff technique et les élu-e-s municipaux-ales. Pourquoi pas une cérémonie « grand angle » à Georges Brassens ou bien à Camille Claudel, au milieu de toute la population, qui participe aux financements des infrastructures sportives de la ville, qui elles-mêmes ont participé à la naissance des talents ce soir récompensés ?

Troisième étonnement : et les filles là-dedans ?

Alors que le dernier Mag de la ville de St Gratien nous apprend que le club de hand de Sannois StGratien voit son nombre de licenciées féminines augmenter, pourquoi si peu de filles (une seule ?) à la cérémonie en l’honneur du gardien des cages de hand !

Nous avons donc interpellé le félicité du jour sur ce qu’il pensait des flyers qui invitaient, il y a quelques années, à s’inscrire à la section hand du collège Langevin Wallon, et où était écrit : Interdit aux filles. Réponse du médaillé : « Y avait-il suffisamment d’encadrants ? d’entraîneurs ? De places pour les filles ? C’est pas normal…, mais c’est comme ça partout ailleurs ».

Une réponse pas très Langevin (3) compatible…

Voilà un autre plafond de verre !

Alors que le maire et la vice-maire claironnaient que « le sport favorise l’émancipation, l’autonomie ou encore la promotion de tous… », on avait la preuve que cela ne s’applique pas forcément à … toutes.

Quant à la log-OR-rhée, pour ne pas dire la litanie « sport-famille-patrie » entonnée par la sénatrice, dans sa pluri-répétition – comme sur le plateau de Cnews – de « notre identité menacée », elle avait un goût amer pour celles et ceux du city stade minutieusement fracassé par les services de la ville en juin 2019.

Devant le collège Jean Zay, le long de la voie ferrée, à la place du terrain de sport bitumé, n’y avait-il pas l’opportunité de construire un nouveau city stade digne de ce nom ? Et de propulser dedans des équipes de foot à 7 pour le meilleur de l’image de la ville ?

Car le sport, c’est bien connu : cela favorise l’émancipation, l’autonomie ou encore la promotion de tou-te-s !

Stéphane Bauer

(1) Nous n’utilisons pas ici l’écriture inclusive, car seuls un escrimeur et un handballeur ont à ce stade reçu les honneurs de la ville en salle des mariages.

(2) Yann Genty, né le 26 décembre 1981 à Enghien-les-Bains est un handballeur français. Il débute au Saint-Gratien Sannois handball club. Il joue au poste de gardien de but au Paris Saint-Germain depuis 2020. Avec l’équipe de France, il est champion olympique 2020. Il rentre à la 55e minute de la finale des Jeux olympiques de 2020 pour un troisième jet de 7m face à Mikkel Hansen alors que le score est de 23-21 : Genty reste sur sa ligne, stoppe le tir d’Hansen et contribue ainsi à la médaille d’or olympique remportée par les Bleus

(3) Paul Langevin, physicien, philosophe des sciences, a été signataire dès 1898 de la pétition visant à innocenter Alfred Dreyfus. Homme de gauche, adhérent du PCF, militant pacifiste et antifasciste il est arrêté au début de l’occupation allemande et est assigné à résidence à Troyes : Il enseigne alors bénévolement à l’École normale d’institutrices.

3 réflexions sur “Humeurs sportives

  1. Muneret

    Il manque un pourquoi ? Au niveau du $. Sur le manque de filles à la cérémonie. Dans la première phrase : si…. alors pourquoi…
    Dans ce même lieu, ça peut valoir- le jeudi soir – un Avertissement.
    M.

    J'aime

    1. J’obtempère, monsieur le maire !
      NB : quand même beaucoup plus simple d’obtenir ici une modification de texte, que de faire rectifier un PV salle des mariages.. où la mission est semée d’embûches, la plus dangereuse étant « l’avertissement », chose inconnue du règlement intérieur et donc d’autant plus inquiétante.. un traitement spécial réservé aux minoritaires récalcitrants ?

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s