Ne confinons pas la démocratie

Depuis le début du confinement le 17 mars dernier, nous nous sommes inquiétés à plusieurs reprises de l’action de la ville dans différents domaines. Dans cette situation de crise sanitaire inédite, qui entraîne de graves difficultés de vie pour nombre d’entre nous, les initiatives prises à l’échelon municipal revêtent une grande importance.

Nous savons que certains agents de la ville ont été atteints du virus. Nous leur adressons tous nos souhaits de rétablissement. À tous les employés communaux nous souhaitons bon courage car ils exercent leurs tâches dans des conditions difficiles. Le maire nous a également indiqué que comme au niveau national, nous déplorons un nombre de décès plus important que les autres années dans les EHPAD situés sur la commune dont la cause est le COVID 19 et notamment à la résidence des Magnolias. Nous nous associons à la douleur des familles.

Des courriers ont été échangés avec le maire, qui nous adresse ponctuellement quelques informations. Plusieurs questions restent pourtant en suspens après ces échanges.

Marché municipal

Concernant la fermeture du marché municipal tout d’abord, que nous avons regrettée. De nombreux Gratiennois, dont nombre de personnes âgées s’y approvisionnent en temps ordinaire, et se voient à présent contraintes de fréquenter les autres commerces de la ville. C’est donc pour ces derniers une affluence supplémentaire, ce qui en ce moment n’est pas forcément souhaitable. Pourquoi fermer les marchés alors que ce sont des endroits où les mesures de précaution peuvent aussi bien être appliquées qu’ailleurs, et qui ont l’avantage contrairement aux grandes surfaces, de proposer des produits à l’abri des manipulations des uns et des autres ? Des marchés du val d’Oise ont pu récemment rouvrir, suite à une demande de dérogation émanant de la ville. Apparemment, Saint Gratien n’a pas souhaité faire cette démarche. Dans d’autres villes, bien que le marché soit fermé, un système de commandes et de livraisons a été mis en place, ce qui permet aux habitants de se fournir en produits frais, et aux commerçants de continuer à avoir une certaine activité. C’est le cas à Enghien, où ce système fonctionne bien, sous la surveillance de la police municipale. Une bonne publicité a été faite. Selon les commerçants, qui ont contacté les services de la mairie, cela n’a pas pu être instauré à Saint Gratien, faute de policiers municipaux en nombre suffisant. Néanmoins, la ville aurait au moins pu faire connaître largement le fonctionnement du marché d’Enghien, où il est possible de retrouver les commerçants de notre marché. Non seulement c’est une possibilité offerte aux consommateurs de s’approvisionner en produits frais, mais c’est aussi un soutien essentiel aux commerçants. Notre marché était déjà dans une situation difficile, il ne faudrait pas que deux mois de fermeture lui donnent le coup fatal. Or, si le site web de la ville donne la liste des commerces ouverts, pour trouver les commerçants du marché, il faut aller à la dernière page du document, avec l’indication « livraison seulement », sans mention de la possibilité du retrait des marchandises au marché d’Enghien.

Nous apprenons aujourd’hui même que le marché d’Enghien rouvrira le jeudi 30 avril, avec des dispositions permettant d’y faire ses courses en toute sécurité.

Contamination du 15 mars

Nous regrettons l’absence totale de réponse sur notre demande d’information auprès des élu-e-s et des assesseur-e-s qui ont tenu les bureaux de vote le 15 mars lors des élections municipales, à propos de l’infection d’agents de la ville. Plusieurs d’entre nous ont en effet été en contact le dimanche 15 mars tout au long des opérations de vote avec des agents de la ville qui ont par la suite été détectés covid-19. Prévenus rapidement et de façon officielle, nous aurions pu informer largement autour de nous, limiter nos déplacements et nos contacts et ceux des autres personnes. Nous avons saisi les services de l’ARS du 95 à ce sujet.

Personnes sans domicile

Dès le 30 mars, nous nous inquiétions de la situation des personnes sans domicile fixe et proposions, comme l’ont fait de nombreuses villes, de réquisitionner des chambres dans les hôtels de la ville, afin de mettre ces personnes à l’abri et leur permettre d’accéder à des mesures d’hygiène élémentaire. Aucune réponse sur ce point, sauf l’allusion du maire à un éventuel accueil à la base de loisirs de Cergy-Pontoise pour les personnes sans domicile.  Sans autre information depuis début avril, nous nous inquiétons toujours de la situation des personnes à la rue dans notre commune. 

Dispositif d’aide aux sans-abri

Le ministère en charge de la Ville et du Logement a annoncé la création d’un dispositif « chèque-services » pour les sans-abri. Il s’agit d’une aide financière de 7 € par jour et par personne. Les associations caritatives en organisent la distribution, bien qu’elles aient été contraintes de réduire leurs interventions en raison du confinement. Comment les services de la ville relaient-ils  cette initiative ministérielle sur notre territoire ? Nous n’avons aucune information sur ce point malgré nos relances.

Sans réponse du maire sur ces deux derniers points, nous avons saisi les services de  la Préfecture.

D’autre part, certaines villes ont basculé les économies faites à cause de la fermeture des cantines, sur la distribution de chèques alimentaires aux familles les plus modestes. Une suggestion que nous avons faite à Saint Gratien, tant il est évident que le confinement entraîne des difficultés de vie accrues pour de nombreuses familles.   

Informations municipales

Le site de la ville est bien pauvre en informations. Priorité semble donnée à la page Facebook de Saint Gratien. Mais tous les habitants ne sont pas sur ce réseau. Il nous semble indispensable de relayer les informations municipales sur le site officiel.  

Initiatives prises par la ville 

-La ville a instauré la gratuité des loyers pour les commerces et les entreprises dont la ville et la SAIEM sont propriétaires et ce pour toute la durée du confinement. Un geste certainement bienvenu, bien que la situation ne soit certainement pas la même pour toutes les entreprises de la ville sans distinction.

-La tonte des pelouses et de l’entretien du fleurissement  a repris. Bien que cela ne soit pas fondamental, l’entretien des espaces verts reste important, à condition que cela s’effectue dans des conditions de sécurité sanitaire totale pour les agents.

-La désinfection du mobilier urbain dans les espaces les plus fréquentés sera effectuée deux fois par semaine. Le nettoyage de la voirie est quant à lui inutile, selon l’avis du Haut conseil de santé publique. Celui-ci  «recommande de ne pas mettre en œuvre une politique de nettoyage spécifique ou de désinfection de la voirie, du fait de l’absence d’argument scientifique de l’efficacité d’une telle mesure sur la prévention de la transmission du SARS-CoV-2. Il préconise aussi de continuer d’assurer le nettoyage habituel des voiries et d’assurer le nettoyage et la désinfection à une fréquence plus régulière du mobilier urbain, avec les équipements de protection habituels des professionnels ».

-Par ailleurs, en partenariat avec l’imprimerie gratiennoise RPS, la ville a pu remettre 60 visières de protection aux 2 EHPAD de la ville et à la résidence séniors « La Fontaine », et équiper la police municipale et les aides à domicile. Ce type d’initiative locale pertinente pourrait se multiplier, impliquant aussi des particuliers, si la ville faisait un large appel aux bonnes volontés. Le maire avait indiqué vouloir faire connaître la plate-forme « Ensembl’ » qui pourrait mettre en contact les Gratiennois voulant participer ou proposer des actions de solidarité, mais nous n’avons ensuite pas eu d’autre informations sur ce point.

Distributions de masques

Une distribution de masques par la ville a eu lieu, suite à une dotation de la Région, bien popularisée par Valérie Pécresse. Ces masques ont bénéficié au personnel communal qui devait en être équipé et ont été distribués dans les pharmacies, pour l’usage exclusif des soignants et personnes malades, munies d’une ordonnance. Une distribution bienvenue en ces temps de pénurie, bien que nous ne soyons pas naïfs au point de ne pas voir le bénéfice politique que certains voudront tirer de cette opération, très médiatisée. 

D’autre part, il apparaît que le maire a distribué des masques dans les commerces. Nous n’avons pas été informés de cette action.  

Enfin, la ville a commandé des masques lavables pour distribution aux Gratiennois, à raison de deux masques par foyer. Une partie de la livraison a été envoyée en priorité aux  personnes âgées de 70 ans et plus, par envoi postal nominatif. C’est certes une initiative qui sera appréciée par les habitants en ces temps d’incurie gouvernementale. On pourra s’interroger sur le fait de savoir si c’est bien aux villes de pallier aux défaillances de l’État.  Les critères selon lesquels se fait cette distribution peuvent aussi interroger. Pourquoi deux masques par foyer ? Pourquoi aux personnes de plus de 70 ans ? Pourquoi à une personne de 70 ans en parfaite santé et non à un diabétique de 65 ans ?  La ville est-elle à même de déterminer les publics prioritaires ? N’est-ce pas plutôt aux pharmacies ou aux médecins de procéder à des distributions ciblées en fonction des cas particuliers ? Cette annonce a été fortement médiatisée sur la page Facebook de la ville avec une photo qui met en scène des élus et des agents masqués devant la mairie.

Réouverture des établissements scolaires  

Pour les jours à venir, une des questions essentielles sera celle de la réouverture des écoles. Aucune information ne nous été communiquée. Une foule de questions va se poser. Rouvrir toutes les écoles ? Pour tous les enfants ? Comment seront déterminés les 15 élèves par classe ? Avec ou sans cantine ? Qui assurera la désinfection régulière des locaux ? Comment mettre en place une distance assurant une sécurité entre les élèves ? Comment éviter les rassemblements à la sortie ? Comment surveiller le lavage régulier des mains ? Il faut associer à cette réflexion complexe les enseignants, les parents, les personnels et les élus. Cette crise met en lumière les faiblesses de notre système éducatif, et particulièrement le manque de personnel : classes trop chargées, pas assez d’Atsem, plus de médecine scolaire… Le manque d’encadrement est déjà criant en temps « ordinaire », on voit qu’il empêche toute reprise des cours dans des conditions optimales de sécurité sanitaire.    

Fonctionnement de la collectivité

Pour notre part, nous regrettons de ne pas être davantage informés des actions de la ville, et nullement concertés. Les messages du maire à notre égard se terminent par l’immuable conseil « restez à la maison ! », alors que les élus de la majorité sont visiblement sollicités pour diverses interventions.

S’il est du ressort du maire d’assurer la gestion courante de la collectivité durant ces temps de confinement qui rendent les réunions physiques impossibles, le fonctionnement démocratique n’est pas pour autant suspendu. Il serait possible, et souhaitable, d’organiser par visio ou audioconférences, la réunion de tous les élus pour entendre leurs avis et propositions. C’est aussi une suggestion que nous avons faite au maire, qui n’y a pas répondu pour le moment.

Élus de la ville, réélus le 15 mars dernier, nous souhaitons être non seulement informés de l’action de la ville dans la gestion de la crise sanitaire, mais aussi être associés aux réflexions dans les différents domaines. Nous avons également dit, et redit, notre disponibilité pour participer aux éventuelles actions de solidarité menées par la ville.

 

 

 

2 réflexions sur “Ne confinons pas la démocratie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s