Saint Gratien solidaire, écologique et citoyen (4)

Le 15 mars 2020, les Gratiennois.e.s choisiront l’équipe municipale qui bâtira la ville de demain. 

Élu.e.s, militant.e.s, citoyen.ne.s engagé.e.s dans la vie démocratique locale depuis des années,  nous avons choisi de soutenir et de participer à une liste citoyenne, de gauche et écologiste : « Saint Gratien solidaire, écologique et citoyen ».

Voici les propositions de cette liste dans le domaine de la citoyenneté.

Une ville citoyenne, pour consulter les Gratiennois-e-s durant tout l’exercice du mandat

Informer en amont

-Présenter aux habitants les projets municipaux et le budget : enjeux et options possibles, afin d’étayer les décisions des élu.e.s, à l’inverse par exemple de l’enquête sur le PLU, organisée en catimini Ÿ

-Ouvrir le « Mag » aux débats contradictoires, non le réduire à la promotion de ce qui a déjà été décidé

Prendre en compte l’avis des habitants, encourager leurs initiatives

Ÿ- Associer les habitants à l’élaboration de la programmation culturelle de la ville Ÿ Consulter sur l’offre et l’utilisation des espaces municipaux, pour ne plus jamais voir la ville empêcher un tournoi de football sur le City Stade, par la pose de blocs de béton Ÿ

-Dynamiser les comités de quartiers et le conseil citoyen des Raguenets : ne plus les cantonner au mode de « questions au maire » Ÿ

-Mettre en place un budget participatif : réserver un pourcentage du budget communal à des projets portés et choisis par les habitants Ÿ

-Instaurer un Conseil municipal des jeunes avec un budget dédié Ÿ

-Ouvrir les commissions municipales aux représentants des associations et aux habitants en fonction des sujets traités ; à l’exemple de la commission scolaire, qui invite les directeurs d’école et les parents élus Ÿ

-Instaurer des comités d’usagers des services municipaux  Ÿ

-Associer le personnel communal aux décisions de gestion Ÿ

-Permettre l’interpellation du Conseil municipal par les habitants : le Maire et les élu-e-s répondent en séance aux associations et aux habitants

S’appuyer sur l’intelligence collective

Depuis presque 40 ans, la même équipe municipale, autour d’un cercle étroit, dirige notre ville.

Ÿ-Nous rendrons au Conseil municipal sa fonction d’instance de débat avant toute décision. Il est actuellement une chambre d’enregistrement de décisions déjà arrêtées Ÿ Nous ne donnerons pas délégation au maire pour contracter les emprunts, et rendrons au Conseil municipal ce pouvoir.  La contraction et la renégociation d’emprunts toxiques par le maire seul, sans débat et avis du Conseil municipal, a coûté à la ville plusieurs millions en raison du surcoût occasionné par des taux d’intérêt, corrélés au Franc Suisse, qui ont atteint 23 %. Ce qui s’est traduit par une augmentation de + 6 % des impôts locaux. En 2018, la Chambre régionale des comptes a pointé ces carences dans son rapport sur la gestion de la ville : « La présentation de l’endettement communal était insuffisante, la question des emprunts à risques n’étant spécifiquement évoquée qu’à partir de 2014, alors qu’elle donnait lieu à des renégociations dès 2010 et qu’il s’agissait d’un sujet aux conséquences majeures pour les finances communales. »

Prévention et sécurité

Nous développerons une politique de prévention, en lien avec les actions socio-culturelles de la ville. Des éducateurs spécialisés, des médiateurs de proximité sont indispensables sur le terrain. Pour lutter contre les incivilités, nous réorienterons les actions de prévention de la police municipale vers davantage de proximité. Nous réaliserons un bilan de l’efficacité des caméras de vidéosurveillance : très coûteuses, elles ont un effet pervers, car plus il y a de caméras, moins il y a de policiers nationaux, et moins il y a de présence humaine utile à la médiation et à la prévention.

Intercommunalité

Nous utiliserons cet échelon pour porter des sujets tels que Ÿ la gratuité des transports Ÿ  le développement des transports en commun Ÿ le financement du centre de santé  Ÿ la relocalisation de la restauration scolaire Ÿ l’étude du retour vers une régie municipale de l’eau (baisse constatée du prix de l’eau d’environ 30% dans les villes en régie d’intercommunalité).

À suivre…

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s