Censure municipale

Stupéfaction à la lecture du tout dernier magazine municipal, en cours de distribution ce week-end dans Saint Gratien.

Notre texte de tribune libre, qui respectait scrupuleusement la longueur imposée de 1 333 caractères, a été tronqué de sa première partie, rendant notre propos incompréhensible au lecteur. C’est d’habitude notre signature qui fait les frais des grands ciseaux municipaux. Jamais il n’est arrivé que notre texte soit charcuté ainsi. Bien évidemment, nous demanderons explications au maire lui-même, responsable de la publication, et à qui il n’a pu échapper que notre tribune était anormalement courte : 850 signes parus au lieu de  1333 !

Voilà où en arrive la majorité pour éviter que l’on n’évoque son bilan de mandat dans l’espace pourtant légalement dédié  à l’opposition dans le magazine de la ville !

Nous estimons que notre préjudice est important : c’est notre dernière tribune avant les élections municipales de mars 2020, notre écrit décryptait le budget primitif 2020, qui n’est pas un sujet anodin à l’approche de ce scrutin. Nous ne manquerons pas de demander au maire de faire connaître aux Gratiennois.e.s notre texte dans son intégralité, par exemple via le site de la ville. Il serait inadmissible que les choses restent en l’état.

Dans l’immédiat, voici notre tribune complète, la partie censurée dans le « Mag » apparaissant ici en italique. À signaler que les noms des trois élus de notre groupe ont également été coupés dans la revue municipale.  

Tribune libre des élus du groupe « Saint Gratien solidaire et citoyen » pour le magazine de la ville de janvier 2020

Le budget prévisionnel 2020 au dernier conseil a été l’occasion du bilan 2014-2020 de la majorité :

Investissements : – 30 % depuis 2014. Soit 149 € /habitant, contre 324 € /hab. dans les villes équivalentes ! Et encore, 47% concernent la voirie et l’enfouissement et seulement 10% la jeunesse et le sport.

Les transports doux et la transition énergétique ? Oubliés !

Le centre culturel du Parc, le centre de loisirs Fossiez, la salle Brassens, la médiathèque Motordu ? Pas rénovés !

Prix des services municipaux ? + 18% depuis 2014. Des prix de cantine de 22% à 44% plus chers que dans les villes voisines.

Intérêts + remboursement dela dette ? Ils absorbent toujours 10% des recettes budgétaires. Soit l’équivalent de ce qui est facturé aux usagers des services publics locaux.

La capacité de désendettement ? À son plus mauvais niveau. En 2014, il fallait 5 ans à la ville pour se désendetter. C’est 10 à présent.

La gestion du personnel ? « Optimisée » à outrance. Davantage de contractuels, lissage sur 4 ans des attributions de grades… Pourquoi donc autant de postes vacants ?

En 2020 ? Dépenses de fonctionnement comprimées et travaux a minima : 3,2M€ dont 50% pour l’enfouissement et la voirie de 3 petites avenues. Pour les usagers des services, pas de coup de rabot : ce sera +3%. « Comme d’habitude ».

Belle année à tou-te-s !

Sabine Balland, Stéphane Bauer, Isabelle Volat

Ci-dessous notre tribune tronquée telle qu’elle apparaît dans le magazine de la ville.

mag 2020

6 réflexions sur “Censure municipale

  1. Sabine Balland, Stéphane Bauer, Isabelle Volat

    Monsieur le maire,

    Nous prenons bonne note de votre courrier du 27 janvier concernant la mauvaise impression de notre tribune libre dans le magazine de la ville de janvier 2020.

    Vous dites comprendre notre mécontentement. En effet, à quelques semaines des prochaines élections municipales, et étant donné que cette tribune est la dernière de la mandature, notre groupe subit, suite à la coupure importante de notre texte, un préjudice majeur. Ceci d’autant plus que le numéro du magazine porte en titre « budget 2020 ». Nombre de Gratiennois.e.s ne liront que la version papier du magazine. Nous savons déjà, par des Gratiennois.e.s qui nous en ont parlé, que cela génère une incompréhension.

    L’erratum que vous nous proposez ne sera visible qu’après plusieurs ouvertures de pages du site de la ville : il faudra, en effet, cliquer sur les onglets « mairie », puis « vie municipale », puis « tribunes libres » pour accéder enfin au texte rectifié et à l’explication du problème.

    C’est pourquoi nous réitérons notre demande de voir apparaître l’erratum en première page, dans la rubrique « actualités ».

    D’autre part, nous estimons que la société CITHEA reconnaissant la responsabilité de cette erreur technique, se doit de prendre à sa charge la réédition papier de la page des tribunes, ainsi que sa redistribution en ville, accompagnée de l’explication du problème.

    Nous vous remercions de prendre en compte ces demandes, seules à permettre de remédier au préjudice que nous subissons et afin que chacune et chacun puisse disposer d’une information complète.

    Veuillez agréer, monsieur le maire, l’expression de notre considération distinguée.

    Sabine Balland, Stéphane Bauer, Isabelle Volat

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s