Europacity, 19 mai : un temps de grenouille ! (1)

Les opposants au projet d’Europacity – «future destination de loisirs du Grand Paris» à Gonesse (95) – se sont donné rendez-vous, le week-end dernier, pour 24 heures de mobilisation contre ce projet d’«urbanisation inutile et nocive».

Pour refuser le projet de bétonnage d’hypermarché commercial Europacity ET de la gare en plein champ !

Pour promouvoir le projet Carma et une gare pour les habitants.

Face à la puissance financière des promoteurs français –AUCHAN– et chinois –WANDA– redoublons d’efforts pour que les décideurs politiques se saisissent enfin du projet CARMA (agro-écologie et économie circulaire), seul projet issu du terrain, peu gourmand en investissements, inspiré des expériences concrètes menées en agriculture périurbaine et vivrière à Barcelone et à Milan, seul projet susceptible de reconstruire le lien entre producteurs, consommateurs et habitants.

SAUVONS MAINTENANT LES TERRES DE GONESSE

gonesse 2019-1

Le site du triangle de Gonesse :

gonesse 2019-2

On y vient à pied, à cheval, en vélo :

gonesse 2019-3

Quel sera l’effet de l’urbanisation de près de 300 hectares de «terres fertiles», dont 80 hectares uniquement dédiés à cet important projet ? Ses opposants critiquent aussi son coût, estimé à 1 milliard d’euros, ainsi que la construction d’une gare «sans habitant», qui sera insérée sur la ligne 17 du Grand Paris Express.

gonesse 2019-7

Le projet alternatif porté par CARMA :

Les opposants à Europacity proposent leur «projet alternatif», qu’ils nomment «Carma». Cet «ambitieux programme de transition écologique» prévoit notamment «la création de nombreux emplois dans les filières de l’agriculture, l’éco-construction, la rénovation thermique…».

gonesse 2019-11

gonesse 2019-12

gonesse 2019-13

S.B.

À suivre…

7 réflexions sur “Europacity, 19 mai : un temps de grenouille ! (1)

  1. La Gazette du Val-d’Oise.
    Du Wifi gratuit et public bientôt à Pontoise
    Pontoise a été retenue comme ville qui bénéficiera du programme européen Wifi4EU permettant d’installer le Wifi dans l’espace public de la ville.
    Pontoise a été retenue comme ville qui bénéficiera du programme européen Wifi4EU permettant d’installer le Wifi dans l’espace public de la ville. (©CC Witches Falls Cotages)
    « C’est une information toute chaude : la commission européenne a retenu Pontoise parmi les villes tests qui bénéficieront de l’installation du Wifi gratuit dans l’espace public », se réjouit Philippe Houillon, le maire (Lr) de Pontoise (Val-d’Oise).
    Pour l’instant, seules les communes valdoisiennes d’Eaubonne et de L’Isle-Adam avaient été retenues par l’Union européenne dans le cadre de l’appel à projets Wifi4-eu.
    Ce dernier consiste à mettre en place un point d’accès Wifi dans les espaces publics, y compris les mairies, les bibliothèques publiques, les musées, les parcs ou les places. Ces réseaux seront exempts de publicité et ne collecteront pas les données personnelles. Pontoise ferait donc partie de la deuxième vague d’attribution d’aides, à hauteur de 15 000 €, pour installer des hotspots (relais de réseau, Ndlr), même si la liste n’a pas encore été officiellement communiquée.
    La Commission sélectionne, par ailleurs, les communes suivant le principe du « premier arrivé, premier servi ».
    « Nous avons été choisis car nous sommes les meilleurs », s’amuse Philippe Houillon.

    J'aime

  2. À méditer au Conseil municipal de Saint Gratien, où on nous dit quand il s’agit de voter les dérogations permettant le travail du dimanche : « mais tous ces salariés sont volontaires et personne n’est obligé de travailler le dimanche s’il ne le souhaite pas ! Tu parles !!

    « A Saint-Malo, une salariée d’hypermarché licenciée pour avoir refusé de travailler le dimanche

    Christèle Lorant, employée depuis 2001 au Cora de Saint-Malo, a été licenciée pour « insubordination ». La CFTC, qui la défend, va saisir les prud’hommes.

    Une salariée du magasin Cora de Saint-Malo (Ille-et-Vilaine) a été licenciée pour faute grave fin avril pour avoir refusé de travailler le dimanche, a révélé Europe 1, mardi 21 mai. « Elle avait dix-huit ans d’ancienneté. Dix-huit ans qu’elle fait bien son travail, qu’on ne lui fait aucun reproche et on la licencie pour un dimanche », a raconté à l’Agence France-Presse (AFP) Cyril Lechevestrier, délégué syndical central adjoint CFTC chez Cora.

    La salariée, Christèle Lorant, a été licenciée pour « insubordination » le 26 avril 2019 pour avoir refusé de travailler le dimanche matin, selon un courrier de licenciement consulté par l’AFP. Dans ce dernier, le directeur du magasin écrit :

    « Les explications recueillies auprès de vous lors de notre entretien ont été claires et vous avez mentionné le refus total de venir travailler le dimanche matin. Au vu de ces éléments, je me vois contraint de vous notifier votre licenciement immédiat pour faute grave. »

    Mme Lorant était employée depuis avril 2001 au sein de cet établissement, où elle travaillait comme hôtesse d’accueil et caissière, après s’être occupée de la station-service et de la bijouterie. Contactée par l’AFP, la direction du magasin n’a pas donné suite.
    « On ne me balance pas comme de la merde »

    « Nous allons saisir le conseil des prud’hommes très rapidement », a annoncé, pour sa part, François Macquaire, défenseur syndical CFTC. « Le salarié a tout à fait le droit de refuser de travailler un jour de repos », a-t-il ajouté, en mettant en avant le respect de la vie privée.

    Dans un courrier consulté par l’AFP, l’inspectrice du travail de Saint-Malo affirme que « l’accord de la salariée » lui « semble nécessaire », car Mme Lorant dit avoir signé un contrat de travail « avec une répartition des horaires (…) sur six jours du lundi au samedi ».

    « Il ne m’a fait signer aucun avenant », a assuré Mme Lorant à l’AFP. « J’irai jusqu’au bout. On ne me balance pas comme de la merde après dix-huit ans de boîte ! »

    Selon elle, un de ses collègues qui avait huit ans d’ancienneté a également été licencié pour le même motif.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s