Europacity, 19 mai : un temps de grenouille ! (1)

Les opposants au projet d’Europacity – «future destination de loisirs du Grand Paris» à Gonesse (95) – se sont donné rendez-vous, le week-end dernier, pour 24 heures de mobilisation contre ce projet d’«urbanisation inutile et nocive».

Pour refuser le projet de bétonnage d’hypermarché commercial Europacity ET de la gare en plein champ !

Pour promouvoir le projet Carma et une gare pour les habitants.

Face à la puissance financière des promoteurs français –AUCHAN– et chinois –WANDA– redoublons d’efforts pour que les décideurs politiques se saisissent enfin du projet CARMA (agro-écologie et économie circulaire), seul projet issu du terrain, peu gourmand en investissements, inspiré des expériences concrètes menées en agriculture périurbaine et vivrière à Barcelone et à Milan, seul projet susceptible de reconstruire le lien entre producteurs, consommateurs et habitants.

SAUVONS MAINTENANT LES TERRES DE GONESSE

gonesse 2019-1

Le site du triangle de Gonesse :

gonesse 2019-2

On y vient à pied, à cheval, en vélo :

gonesse 2019-3

Quel sera l’effet de l’urbanisation de près de 300 hectares de «terres fertiles», dont 80 hectares uniquement dédiés à cet important projet ? Ses opposants critiquent aussi son coût, estimé à 1 milliard d’euros, ainsi que la construction d’une gare «sans habitant», qui sera insérée sur la ligne 17 du Grand Paris Express.

gonesse 2019-7

Le projet alternatif porté par CARMA :

Les opposants à Europacity proposent leur «projet alternatif», qu’ils nomment «Carma». Cet «ambitieux programme de transition écologique» prévoit notamment «la création de nombreux emplois dans les filières de l’agriculture, l’éco-construction, la rénovation thermique…».

gonesse 2019-11

gonesse 2019-12

gonesse 2019-13

S.B.

À suivre…