Débats houleux au Conseil (5)

Le Maire répond en fin de séance aux questions orales que nous avons transmises. Des réponses très succinctes (en 5 minutes chrono), et qui ne sont pas suivies de débat.   

Mise en accessibilité des arrêts de bus

Pouvez-vous nous indiquer combien d’arrêts de bus sont encore à mettre en conformité en ville ?

Réponse du maire : sur les 38 arrêts, il en reste 15 à mettre à réaménager, opération qui se déroulera en 2020/2021, conjointement avec la CAPV.

Projet efficacité énergétique du bâti communal

Une convention avait été votée lors du Conseil municipal du 28 septembre 2017 avec l’Arene Ile de France (Agence régionale de l’environnement et des nouvelles énergies). Pouvez-vous nous indiquer les conclusions du diagnostic effectué et les actions entreprises ou à entreprendre  (rénovation du patrimoine, optimisation des consommations…) ?

Réponse du maire : ce point sera présenté lors de la prochaine commission de développement durable.

Échéance prêt USD/CHF

Comme chaque année, la date du 1er avril est retenue pour arrêter la parité USD/CHF et déterminer le taux d’intérêt auquel est facturé un des emprunts toxiques auquel a eu recours la ville en 2007. En 2019, quelle est la parité et quel est taux du dit prêt « USD/CHF » ? Y a-t-il un surcoût et de combien ? Quelle est la prise en charge du fond de soutien ?

Réponse du maire : pas de surcoût cette année, et donc pas de prise en charge par le fond de soutien, puisqu’au 1er avril 2019, le taux n’était pas dégradé.  

Festival 2020 

L’équipe culturelle ne travaille pas encore sur le thème 2020, non encore fixé. Pourquoi pas un festival 2020 autour des pays de langue allemande ? Enjeu : promouvoir la langue allemande auprès des Gratiennois, et notamment des plus jeunes en vue de maintenir un flux d’élèves dans les écoles élémentaires de la ville demandant à apprendre l’allemand. Faute d’un flux suffisant, il y a risque que tout l’édifice s’effondre y compris la classe « bi-langue » au collège et «l’abibac » au lycée. Pour la ville l’enjeu n’est pas nul concernant l’attractivité des établissements scolaires qui sont sur son territoire.

Dans le même esprit, ne pourrions-nous pas envisager un jumelage avec une ville allemande à l’image de Soisy, d’Enghien, etc. ? A titre d’information des jeunes Gratiennois ont été reçus à l’ambassade de France à Berlin en présence des deux présidents allemand et français dans le cadre de  « Youth for Peace – 100 ans après la Première Guerre mondiale, 100 idées pour la paix ». Par les contacts noués ici,  il existe une possibilité d’alliance culturelle, qu’un Festival 2020 sur le thème de la langue allemande pourrait amorcer.

Réponse du maire : le festival n’a pas le pouvoir de rendre attractif l’enseignement de l’allemand. « Si vous êtes majoritaire en 2020, vous pourrez proposer ce thème », propose-t-il à l’opposition.

Rampe d’accès handicapés sur les quais de la gare RER

La rampe d’accès pour personnes handicapées sur les quais de la gare RER est-elle en fonctionnement ? Notre groupe, suite à une information comme quoi la rampe n’était pas opérationnelle,  a saisi la SNCF par courrier mais n’a jamais eu de retour. La ville dispose- t-elle de plus d’informations ?

Réponse du maire : « vous me relancez une nouvelle fois sur cette rampe », mais la SNCF ne répond pas plus à la ville qui l’a interrogée, qu’aux élus de l’opposition, qui ont fait la même démarche.  

Documents de la médiathèque mis au rebut

Les documents de la médiathèque (journaux et revues) sont mis au rebut lorsqu’ils sont retirés des présentoirs. Pourquoi ne pas les distribuer dans les structures de type EPAHD en ville, comme le suggère une habitante et ainsi permettre aux personnes qui ne peuvent parfois pas se déplacer, de pouvoir bénéficier des documents de la médiathèque ?

Réponse du maire : les magazines sont trop abîmés ou trop datés pour être intéressants lorsque la médiathèque s’en débarrasse. Il existe des partenariats autour du livre avec l’EPADH « les jardins d’Iroise » depuis 3 ans.

Terrain municipal quartier des Marais

La ville possède un terrain à proximité de l’école maternelle des Marais. Y a-t-elle un projet d’aménagement ou de vente ? 

Réponse du maire : pas de projet immobilier sur ce terrain qui est aujourd’hui une prairie naturelle.

Ouverture d’une librairie au Forum

Après avoir espéré en découvrant quelques travaux dans le local de l’ancienne maison de la Presse au Forum, nous ne voyons plus rien venir… Des informations à ce sujet ?

Réponse du maire : pas de date connue

Local commercial au Forum

Des travaux sont en cours dans le local de l’ex-fromager dans le Forum, à côté de la nouvelle salle de sport. La ville peut-elle nous donner plus d’information ?

Réponse du maire : c’est une boutique spécialisée dans le tennis de table.

Travaux du lycée Gustave Monod

Le début des travaux du lycée sont annoncés pour juillet 2019, et dès début juin pour les travaux d’accès pour les camions du chantier par l’avenue de Ceinture (casse des rebords des terre-pleins ; rehaussement de chaussée ; ouverture côté jardin, etc.)

Cet aspect du chantier sera confié à la ville de St Gratien (information qui nous a été communiquée par le lycée le 19/02).

Quid de la contestation des travaux par les riverains ? Il y a eu un référé préventif, qui a été rappelé en commission Travaux de la Voirie/Gestion des Espaces publics en février, qui n’est pas suspensif.

Est-il possible qu’un point complet soit fait sur le démarrage de ce chantier : date début des travaux ; durée ; impact concernant la circulation dans St Gratien ; modalités de circulation des camions ; protections du chantier ; mise en protection des élèves, etc. ?

Lors de la dernière commission « Travaux de voirie/gestion des espaces publics », lundi 1er avril, M. le maire a argué d’un début des travaux plutôt en juillet, selon lui. Or, le lycée a fait savoir dès décembre 2018 que les épreuves du bac ne se tiendront pas au mois de juin 2019 à G. Monod, mais seront délocalisées dans d’autres lycées, eu égard au début des dès début juin travaux pour préparer l’accès des camions du chantier sur l’avenue de Ceinture.

La ville dispose-t-elle de la même information ? Quelles sont les modalités d’échanges entre la ville, le lycée et la région concernant ce chantier, dont on parle régulièrement en CA du lycée depuis près de 2 ans, et dont les PV sont publics ?

Enfin, est-il prévu lors des toutes prochaines réunions de quartiers d’évoquer ce chantier qui impactera une partie de la ville pendant plusieurs années ? 

Réponse du maire : c’est à la Région Île-de-France d’assurer la communication sur ce chantier. Un planning devrait être présenté prochainement. La ville sera attentive sur les questions liées au bruit, à la sécurité, à la propreté du chantier.

Travaux avenue de Ceinture  

Des travaux d’extension du réseau des eaux usées avenue de Ceinture au niveau de la jetée Tabarly ont démarré le lundi 18 février, nécessitant la neutralisation de l’avenue de Ceinture et la mise en place de déviations, y compris dans St Gratien. Les riverains (côté lycée et donc côté St Gratien) se sont étonnés  de la très tardive information concernant la neutralisation de cette portion de l’avenue de Ceinture.

Un affichage public au sol n’a ainsi été mis en place que très tôt le lundi matin 18 février.

Pourquoi une information aussi tardive ? Quelle est la politique de la ville en matière de communication à l’occasion de ce type de chantier ?

Réponse du maire : ce sont des travaux de la ville d’Enghien, qui aurait dû communiquer. La déviation devrait être maintenue jusqu’à la fin de l’été, lors des travaux sur les berges du lac.

Prochain Conseil municipal le jeudi 6 juin 2019

10 réflexions sur “Débats houleux au Conseil (5)

  1. 5 min chrono, douche comprise.

    Moins de 5 minutes pour les réponses… la majorité qui n’en a rien à foutre des questions des gratiennois – on l’a bien vu avec son absence lors de la séance du grand débat a Camille Claudel – voulait aller se coucher…. l’adjoint aux finances et la sénatrice avaient déjà quitté la salle des mariages… avant qu’on abordé cette partie du conseil…

    Bonne nuit les petits.
    On veille sur tout.
    Ayez confiance.

    Voilà le message non subliminal que donne la majorité.

    J'aime

  2. Bonjour madame,
    Vos photos qui agrémentent les billets sont très petites.
    Je ne distingue pas très bien quelle revue madame la sénatrice lit en séance du conseil.
    Je la vois là très inspirée.
    J’espère que cela n’était pas au moment du vote des taux d’impôt.
    Sinon cela ferait un mauvais POINT pour elle.
    En vous remerciant de votre réponse.

    Une habitante astigmate.

    J'aime

  3. U comme nappe

    Grand moment de solitude ce soir pour Karine B. et Géraldine F. au conseil d’administration de langevin-wallon : une association de parents d »élèves à suggérer à la ville qu’elle se jumelle. « Pourquoi ne se passe t-il jamais rien ici ? »

    Nous essaimons.

    J'aime

  4. Un référendum pour contrer la privatisation d’Aéroports de Paris ?
    VONews Par Christophe RIGAUD
    Des parlementaires d’opposition ont recueilli les signatures nécessaires pour enclencher un « référendum d’initiative partagée » sur le projet de privatisation d’Aéroports de Paris (ADP) prévu par la loi PACTE.
    197 signatures contre la privatisation d’ADP ! Des parlementaires socialistes, communistes, insoumis et Les Républicains ont annoncé ce mardi avoir recueilli les signatures requises pour la tenue d’un référendum d’initiative partagée (RIP). Au cours d’une conférence de presse à l’Assemblée nationale, les députés signataires veulent « éviter l’irrémédiable », c’est-à-dire la privatisation d’Aéroports de Paris.

    Députés d’opposition, mais aussi, élus locaux d’Île-de-France sont vent debout contre ce projet de la loi Pacte. Le Sénat avait déjà voté contre ce projet. C’est maintenant au tour des députés de s’opposer à la privatisation d’un des plus importants aéroports du monde, « qui revêt un caractère de service public national ».

    Mais attention, la tenue d’un référendum d’initiative partagée n’est pas encore actée. Cette proposition parlementaire doit désormais être validée par le Conseil constitutionnel et signée par 10% du corps électoral, soit 4,5 millions de Français, avant de pouvoir organiser le référendum.

    J'aime

  5. Dalila, 51 ans, a été tuée par son mari dans le Var malgré l’intervention des gendarmes.
    Ce drame est le quarante-deuxième féminicide depuis le début de l’année 2019.
    Selon le comptage officieux du groupe Facebook « Féminicides par compagnons ou ex » réalisé par des militantes féministes à l’aide de faits répertoriés dans la presse locale, le meurtre de Dalila serait déjà le quarante-deuxième de 2019.
    À titre de comparaison, trente-deux homicides conjugaux avaient été commis à la même période de l’année 2018.
    Une augmentation qui heurte la sacro-sainte phrase « une femme meurt tous les trois jours sous les coups de son conjoint ».
    C’est désormais tous les deux jours.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s