André

Ce 16 décembre 2021 le Conseil municipal a rendu hommage à André-Paul Baritaud, qui vient d’être inhumé au cimetière de Saint Gratien.

Grande peine pour moi.

C’est en 1994 que j’ai rencontré André. Il y a 27 ans ! En 1995, nous avons été élus tous les deux sur une liste d’union de la gauche aux municipales à St Gratien. De 1995 à 2001, durant les six ans du mandat, j’ai travaillé en bonne harmonie avec un homme éminemment sympathique, au grand cœur : humaniste, attentif aux gens, avec des valeurs de gauche profondément ancrées. Je sais qu’il voyait la situation d’aujourd’hui avec inquiétude. J’ai découvert son humour perpétuel, parfois grinçant, parfois noir mais finalement toujours tendre : il critiquait les travers de ses concitoyens parce que je pense qu’il les aimait beaucoup. Et  souvent il visait juste sur les inégalités ou les inepties de notre société.

Notre mandat commun s’est terminé en 2001, puisque André avait choisi de ne pas se représenter. Mais notre amitié a perduré. André est resté attaché à la vie locale, et m’accompagnait volontiers pour le service des repas des seniors, où les échanges avec les élus et les bénévoles sont plus informels. Il est resté curieux des affaires municipales, sur lesquelles il m’interrogeait longuement lors de nos déjeuners au café du coin. Sa parole sur les sujets gratiennois était toujours juste. Chez Mao, il oubliait les recommandations de son médecin, sur lequel il plaisantait aussi beaucoup, et préférait les frites aux légumes verts. On refaisait le monde gratiennois, la société française, et même le monde tout court. On commentait le Canard enchaîné, on critiquait les hommes politiques. Son curseur politique s’était déplacé un peu plus à gauche, et il regardait avec sympathie notre mouvement gratiennois du Front de Gauche. Jamais non plus il n’oubliait de parler de sa famille, de ses petits-enfants, de ceux de ses proches qui avaient besoin de son aide. Je sais qu’il a été un fils, un mari, un frère, un grand-père attentionné. Et je sais qu’il va beaucoup nous manquer, à tous.  

Photo prise sur le marché de Saint Gratien, lors d’une campagne électorale

2 réflexions sur “André

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s