N’acceptons pas !

migrants accueil
Manifeste pour l’accueil des migrants
Les rédactions de Regards, Politis et Mediapart s’associent afin de lancer le Manifeste Pour l’accueil des migrants signé par 150 intellectuels, artistes, militants associatifs, syndicalistes et personnalités de la société civile.

Partout en Europe, l’extrême droite progresse. La passion de l’égalité est supplantée par l’obsession de l’identité. La peur de ne plus être chez soi l’emporte sur la possibilité de vivre ensemble. L’ordre et l’autorité écrasent la responsabilité et le partage. Le chacun pour soi prime sur l’esprit public.

Le temps des boucs émissaires est de retour. Oubliées au point d’être invisibles, la frénésie de la financiarisation, la ronde incessante des marchandises, la spirale des inégalités, des discriminations et de la précarité. En dépit des chiffres réels, la cause de nos malheurs serait, nous affirme-t-on, dans la « pression migratoire ». De là à dire que, pour éradiquer le mal-être, il suffit de tarir les flux migratoires, le chemin n’est pas long et beaucoup trop s’y engagent.

Nous ne l’acceptons pas. Les racines des maux contemporains ne sont pas dans le déplacement des êtres humains, mais dans le règne illimité de la concurrence et de la gouvernance, dans le primat de la finance et dans la surdité des technocraties. Ce n’est pas la main-d’œuvre immigrée qui pèse sur la masse salariale, mais la règle de plus en plus universelle de la compétitivité, de la rentabilité, de la précarité.

Il est illusoire de penser que l’on va pouvoir contenir et a fortiori interrompre les flux migratoires. À vouloir le faire, on finit toujours par être contraint au pire. La régulation devient contrôle policier accru, la frontière se fait mur. Or la clôture produit, inéluctablement, de la violence… et l’inflation de clandestins démunis et corvéables à merci. Dans la mondialisation telle qu’elle se fait, les capitaux et les marchandises se déplacent sans contrôle et sans contraintes ; les êtres humains ne le peuvent pas. Le libre mouvement des hommes n’est pas le credo du capital, ancien comme moderne.

Dans les décennies qui viennent, les migrations s’étendront, volontaires ou contraintes. Elles toucheront nos rivages, et notre propre pays, comme aujourd’hui, aura ses expatriés. Les réfugiés poussés par les guerres et les catastrophes climatiques seront plus nombreux. Que va-t-on faire ? Continuer de fermer les frontières et laisser les plus pauvres accueillir les très pauvres ? C’est indigne moralement et stupide rationnellement. Politique de l’autruche… Après nous le déluge ? Mais le déluge sera bien pour nous tous !

Il ne faut faire aucune concession à ces idées, que l’extrême droite a imposées, que la droite a trop souvent ralliées et qui tentent même une partie de la gauche. Nous, intellectuels, créateurs, militants associatifs, syndicalistes et citoyens avant tout, affirmons que nous ne courberons pas la tête. Nous ne composerons pas avec le fonds de commerce de l’extrême droite. La migration n’est un mal que dans les sociétés qui tournent le dos au partage. La liberté de circulation et l’égalité des droits sociaux pour les immigrés présents dans les pays d’accueil sont des droits fondamentaux de l’humanité.

Nous ne ferons pas à l’extrême droite le cadeau de laisser croire qu’elle pose de bonnes questions. Nous rejetons ses questions, en même temps que ses réponses.

Vous pouvez aussi signer et faire signer la pétition

2 réflexions sur “N’acceptons pas !

  1. Seine-Saint-Denis : un maire réquisitionne un bâtiment de l’État pour reloger des travailleurs migrants
    La mairie demande le relogement des résidents d’un foyer depuis 2013.

    Le maire communiste de Montreuil, en Seine-Saint-Denis, Patrick Bessac, a pris un arrêté de réquisition administrative du bâtiment de l’Agence de formation des adultes (Afpa), rapporte franceinfo mercredi 26 septembre. Il souhaite utiliser ces locaux inoccupés pour y reloger les résidents d’un foyer de travailleurs migrants.
    Vendredi matin, Patrick Bessac avait pris un arrêté « d’extrême urgence pour risque grave de sécurité », rendant le foyer Bara -dans un état de « saleté repoussant »- inhabitable.
    « Il y a des rats, ils dorment dans des chambres beaucoup trop petites, dans des couloirs, près des toilettes. C’est vraiment horrible, » explique l’élu à franceinfo.
    La mairie demande le relogement des résidents d’un foyer depuis 2013.

    Le maire a donc pris une décision unilatérale, malgré plusieurs mois de négociations avec Matignon et la préfecture, car la situation n’évolue pas sur un dossier en cours depuis 2013. Une convention avait été signée cette année-là entre les services de l’État, la mairie et les gestionnaires du foyer pour reloger les résidents du foyer, détruire le bâtiment puis en reconstruire un autre. La municipalité assure proposer d’utiliser le bâtiment de l’Afpa depuis deux ans. Ce dernier est vide depuis 2015. Mais l’État envisage d’y transférer le tribunal administratif de Montreuil. Un projet qui ne devrait pas aboutir avant 2024.

    J'aime

  2. Accueil des migrants : Une soirée pour faire grandir la mobilisation

    En septembre, Regards, Politis et Mediapart ont publié un Manifeste pour l’accueil des migrants signé par 150 personnalités. Depuis, plus de 50 000 personnes ont donné leur signature.

    Aujourd’hui une dizaine de médias sont maintenant porteurs de cet appel : Alternatives économiques, Basta, le Bondy Blog, le Courrier des Balkans, Là-bas si j’y suis, l’Humanité…

    Conjointement, ils organisent demain jeudi, une soirée au Centquatre, dans le 19e arrondissement de Paris.

    Cette soirée a pour principal objectif d’amplifier la mobilisation et d’éveiller les consciences face au défi de l’accueil des migrants.

    Témoins de la pluralité et de la diversité des soutiens au manifeste, les participants, artistes, intellectuels, politiques, associations, y prendront la parole autour d’expressions qui prendront des formes diverses (concerts, vidéos, lectures, etc.).

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s