8 mai 2019 : paix, justice et fraternité

En ce jour de souvenir de victoire sur le nazisme, je veux partager ce texte du Mouvement de la Paix.

Déclaration du Mouvement de la Paix
Le 8 Mai 2019, se souvenir du 8 Mai 1945, pour mieux agir pour la Paix dans la justice et la fraternité

Le 8 mai 1945 a vu la capitulation sans conditions de l’Allemagne nazie.
Cette date consacre la fin de la guerre en Europe et la victoire sur le nazisme qui annonçait la fin de la deuxième guerre mondiale.
Le Mouvement de la paix, 71 ans après sa création à l’instigation de nombreux résistants se doit de rendre hommage à toutes celles et tous ceux qui ont agi et se sont battus pour la liberté dans les mouvements de résistance, dans les forces françaises de l’intérieur, dans les armées ou mouvements de résistance de tous les pays qui combattaient le fascisme et le nazisme ainsi qu’à toutes les victimes civiles. Nous devons penser à toutes celles et ceux qui ont péri dans les camps de concentration et d’extermination nazis. Nous devons nous rappeler de tous les morts du fait de l’intolérance raciste et xénophobe (incluant les discriminations religieuses et culturelles) qui malheureusement tend à resurgir en Europe dans cette période de crise.

Mais le Mouvement de la Paix entend aussi se souvenir que le 8 mai 45 a été marqué par le début d’une répression sauvage en Algérie. Cette répression a causé plusieurs dizaines de milliers de morts en quelques jours dans la région de Sétif. Cette répression a été menée dans le cadre d’un colonialisme féroce qui n’entendait pas faire bénéficier les algériens et algériennes des libertés que permettait d’entrevoir la victoire contre le nazisme. Cette victoire pourtant, le peuple algérien, comme tous les autres peuples colonisés de Tunisie, du Maroc, d’Afrique etc qui souffraient sous le joug du colonialisme français, avaient largement contribué à la gagner contre les forces du nazisme. Cette répression constitue le point de départ de la guerre d’Algérie à l’issue de laquelle le peuple algérien a acquis son indépendance et sa souveraineté. Cette indépendance et cette souveraineté lui permettent encore aujourd’hui même d’écrire une nouvelle page de son histoire qui nous l’espérons permettra au peuple Algérien de construire démocratiquement et pacifiquement l’Algérie de ses rêves.

Alors qu’aujourd’hui les acquis sociaux et démocratiques obtenus dans la période qui a suivi la victoire sur le nazisme sont remis en cause, ce moment annuel de mémoire est important pour construire le futur. Il doit permettre à chacun de prendre conscience que la construction d’un monde et d’une Europe de justice, de solidarité, de fraternité et de paix nécessite l’action individuelle et collective tant pour la justice sociale, la prévention des conflits et la diminution des dépenses d’armement (qui ont atteint la somme inacceptable de 1820 milliards de dollars en 2018) comme nous y convie la Charte des Nations unies.

La lutte pour la paix, pour la justice sociale, pour les droits, pour la justice, contre le racisme et la xénophobie, pour l’élimination des armes nucléaires, contre le commerce des armes et contre le dérèglement climatique, ainsi que les efforts pour faire émerger une culture de la paix et de la non-violence, font partie du combat pour la liberté, pour un monde enfin humain, fraternel et juste. Ces combats solidaires et actuels, sont constitutifs du chemin vers la paix.

À Paris, le 8 mai 2019
Le Mouvement de la Paix

Mai 1945 : Paris, mais aussi Sétif

mai 1945-1mai 1945-2

 

Un pas vers le désarmement nucléaire

mouvement paixJ’ai signé ce texte du Mouvement de la Paix à l’adresse des parlementaires. Le gel immédiat des programmes de modernisation des armes atomiques permettrait de dégager une somme minimale de l’ordre de 18 à 20 milliards sur les 37 milliards prévus.

Autant de milliards dégagés  pour répondre aux urgences sociales et écologiques !

Signez, vous aussi !

Mesdames et Messieurs les parlementaires,

Vous avez déjà commencé à discuter, en vue d’un vote en fin de semaine, vraisemblablement le 20 Décembre 2018, de mesures budgétaires afin de mettre en place les décisions formulées par le Président de la République lors de son intervention télévisée pour faire face à la grave crise que connaît notre pays actuellement.

Comme vous avez pu le constater les Français souhaitent pouvoir associer positivement justice sociale, justice fiscale et solutions pour faire face aux graves problèmes liés au dérèglement climatique.

Au-delà des mesures de justice fiscale possibles, d’autres ressources financières sont disponibles. Ainsi par exemple, des sommes considérables, de l’ordre de 37 milliards d’euros sur 7 ans,  sont prévues pour les armes atomiques dans le cadre de la loi de programmation militaire 2019-2025. De plus, cette loi prévoit de quasiment doubler les crédits consacrés aux armes nucléaires pour de nouveaux programmes de « modernisation » en faisant passer progressivement ce budget de 3.2 milliards à 6,5/7 milliards par an, et cela, alors que ces armes sont illégales, coûteuses, inutiles militairement et moralement inadmissibles et que l’Assemblée Générale des Nations unies a adopté le 7 juillet 2017 un Traité d’Interdiction des Armes Nucléaires (TIAN) qui a valu le Prix Nobel au réseau ICAN en 2017, en application du Traité de Non-Prolifération Nucléaire (TNP) signé par la France.

En application du TNP, le gel immédiat des programmes de modernisation des armes atomiques permettrait de dégager pour les années qui viennent une somme minimale de l’ordre de 18 milliards sur les 37 milliards prévus dans le cadre de la loi de programmation militaire pour les armes atomiques.

Une telle mesure serait populaire puisque 76% des français sont favorables à ce que la France s’engage dans la voie du désarmement nucléaire et 67% sont favorables à ce que la France ratifie immédiatement le Traité d’interdiction des armes nucléaires (TIAN) (sondage IFOP de juillet 2017 effectué au nom du journal La Croix, du mensuel Planète Paix et du Mouvement de la paix).

La France possède déjà environ 300 bombes atomiques qui représentent une puissance de destruction de l’ordre de 4000 fois la bombe larguée sur Hiroshima. Un tel gel ne mettrait donc pas en cause l’existence des armes nucléaires actuelles, au cas où vous y êtes favorables, mais permettrait de libérer des sommes considérables en allant dans le sens des dispositions de l’article 6 du TNP.

Je soutiens cette proposition rationnelle et raisonnable pour attirer votre attention sur un des moyens disponibles immédiatement pour faire face aux questions liées au dérèglement climatique et aux besoins sociaux, sans rogner sur les services publics.

Au moment où il faut faire des choix budgétaires, j’estime que c’est ma responsabilité de vous alerter et de vous demander, en tant que parlementaire et dans le cadre des présentes discussions parlementaires, de promouvoir cette proposition raisonnable et conforme au respect des engagements internationaux de la France (article 6 du TNP) et au droit international.

Recevez l’expression de mes salutations respectueuses.

Cette lettre est initiée par le Mouvement de la Paix.