Un référendum pour les retraites !

« Monsieur le président, soumettez au référendum votre réforme des retraites »

Le journal L’Humanité demande l’organisation d’un référendum sur le projet de loi du gouvernement visant à modifier le système de retraites. Cet appel est signé notamment par Daniel Mermet, Didier Porte et Gérard Mordillat.

Pour signer cette pétition, rendez vous sur le site change.org

retraite référendumAprès plus de deux mois de mobilisations sociales d’une ampleur historique, une majorité de Français demandent toujours le retrait de la réforme du système de retraite voulue par le gouvernement. Alors que les projets de loi commencent à être examinés à l’Assemblée nationale, tout est organisé pour contourner le débat devant la représentation nationale et inciter les parlementaires à voter à l’aveugle, avec le recours programmé à pas moins de 29 ordonnances.

Même le Conseil d’État a rendu un avis très sévère, relevant « la fausse promesse d’un régime universel », des projections financières « lacunaires  », mais aussi des dispositions « contraires à la Constitution ».

Ce niveau de défiance à l’égard d’une réforme « inédite depuis 1945 et destinée à transformer pour les décennies à venir un système social qui constitue l’une des composantes majeures du contrat social », comme le souligne à juste titre le Conseil d’État, pose un problème démocratique majeur.  À ce stade, seule une consultation populaire permettrait de le résoudre. Un référendum sur le retrait du projet gouvernemental doit être organisé, pour que le peuple ait le dernier mot.

9 réflexions sur “Un référendum pour les retraites !

  1. Nathalie Elimas,

    « c’est une “obstruction” à une réforme décrite “noir sur blanc dans le projet du candidat Macron élu démocratiquement président de la République”, Nathalie Elimas, MoDem

    J'aime

      1. J’aimerais bien le savoir parce que j’ai écrit à Nathalie ELIMAS, députée du Val d’Oise. J’attends sa réponse…
        Madame la Députée,

        Si le projet gouvernemental de réforme des retraites était adopté, comme des millions de Français.e·s, mes enfants devraient travailler plus longtemps sans même la garantie d’une retraite suffisante pour vivre dignement. Ma propre pension est déjà bien amputée avec l’augmentation de la CSG et la faiblesse inédite de la revalorisation, nettement en-dessous de l’inflation.

        La France est secouée par l’un des plus grands mouvements sociaux de son histoire. Une majorité de syndicats est opposée au projet du gouvernement. Le Conseil d’État lui-même a émis un avis extrêmement critique. Et le texte sera complété de 29 ordonnances dont nous ne connaissons rien.

        Dans cette situation, et alors qu’un récent sondage indique que 67 % des Français interrogés souhaitent un référendum, quelle que soit votre opinion propre, ce serait à votre honneur de permettre à chaque citoyen.ne de s’exprimer.

        C’est pourquoi je vous demande de redonner la parole aux Français.e·s et de permettre aux citoyen.ne·s de se prononcer, par un référendum, au terme d’un large échange contradictoire, au cours duquel les divers projets en présence pourront être examinés.

        D’autres choix existent pour financer un système qui améliore les pensions, tient mieux compte de la pénibilité des métiers, des carrières hachées, réparent les inégalités femmes hommes, sans pour autant nous demander de travailler plus longtemps. Ils doivent être débattus.

        Vous remerciant par avance de prendre en considération cette exigence citoyenne, je vous prie d’agréer, Madame la Députée, l’expression de mes salutations profondément républicaines.

        J'aime

  2. Ian Brossat, secrétaire de l’association nationale des élus communistes et républicains et porte-parole du PCF

    Le recours au 49.3 est « un procédé scandaleux. On a un gouvernement qui a une majorité écrasante à l’Assemblée nationale et qui utilise cet article de la Constitution parce qu’il ne souhaite pas que l’opposition puisse s’exprimer sur cette réforme des retraites », estime Ian Brossat, porte-parole du Parti communiste français.

    « Édouard Philippe prône le dialogue social et annonce dans le même temps le 49.3. C’est donc une gigantesque fumisterie. Tout cela laissera des traces parce que les Français ont bien compris qu’il s’agit de faire des économies sur leur retraite et que ce sont les plus fragiles qui vont subir cette réforme. Le PCF appelle à manifester mardi 3 mars, le jour de l’examen des motions de censure », poursuit-il.
    https://www.francetvinfo.fr/economie/immobilier/prix-immobilier/reforme-des-retraites-le-recours-au-49-3-est-un-scandale-estime-ian-brossat-pcf_3848837.html

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s