Solidarité avec le peuple kurde

kurdes 2Le PCF appelle l’ensemble de ses militant-e-s, et l’ensemble des forces démocratiques de notre pays à participer massivement aux manifestations de solidarité et de soutien aux Kurdes et à la population du Rojava, ce samedi 12 octobre

En violation du droit international, le régime d’Erdogan, accompagné de mercenaires djihadistes, a lancé l’assaut contre les forces démocratiques syriennes dans la province du Rojava, Kurdistan syrien, mercredi soir. Cet acte de guerre a déjà commencé à provoquer la mort de civils ; des dizaines de milliers d’habitant-e-s des villes pilonnées doivent fuir leur foyer pour échapper à la mort.

L’islamo-conservateur et ultranationaliste Recep Tayyip Erdogan avec l’aval de Donald Trump justifie aujourd’hui la guerre d’anéantissement, le véritable nettoyage ethnique visant les Kurdes. Erdogan entend aussi remettre en selle l’organisation de l’État islamique et les groupes djihadistes qu’il soutient depuis longtemps.

Cette offensive militaire turque viole la souveraineté et l’intégrité du territoire syrien déjà compromises ; elle conforte aussi le dictateur Bachar El-Assad.

Les Kurdes et les contingents YPG et l’armée démocratique syrienne qu’ils forment avec des groupes de résistants syriens sont les artisans de la lutte contre l’État Islamique, ils sont les vainqueurs de la bataille de Kobané, ils ont sauvé la vie à des dizaines de milliers de Syriens, de kurdes Yézidis martyrisés en Irak. Les femmes et les hommes kurdes du Rojava constituent un rempart à la barbarie et l’obscurantisme.

Le monde entier leur en est à jamais redevable. Le Conseil de Sécurité de l’ONU doit placer les Kurdes, la population du Rojava, sous protection internationale.

L’action de la France et des pays européens pour une réunion d’urgence du Conseil de sécurité, si elle est la bienvenue, n’efface pas pour autant pas les mois d’attentisme et de silence complice alors que la menace de l’invasion turque était connue, et nombreux, kurdes, Syriens ou Français, à alerter sur l’imminence de l’opération militaire d’Erdogan.

La Turquie étant, après les États-Unis l’armée la plus importante en hommes et matériels de l’OTAN, c’est sans doute la raison pour laquelle les dirigeants européens des pays membres de l’OTAN se sont distingués ces dernières années par leur manque de courage et leur hypocrisie face aux visées expansionnistes et destructrices du sanguinaire Erdogan.

Les troupes de l’armée d’Erdogan doivent quitter le Rojava.

Le PCF appelle la France et l’Union européenne à prendre des sanctions contre la Turquie pour contraindre Erdogan à stopper son invasion.

Immédiatement, le PKK de Turquie doit être retiré de la liste des organisations terroristes.

Rassemblement prévu samedi 12 octobre à Paris, 14h, place de la République

Écouter l’appel de Ian Brossat, Président de l’Association Nationale des Élu·e·s Communistes et Républicains, à soutenir le peuple kurde.

kurdes

4 réflexions sur “Solidarité avec le peuple kurde

  1. Rassemblement ce lundi 14.10 à 18h30 devant le siège de CNEWS,

    1 rue les enfants du paradis 92652 Boulogne Billancourt

    (Voir l’événement ici : https://www.facebook.com/events/523333401817478/)

    Eric Zemmour a une seconde fois été condamné en septembre pour incitation à la haine religieuse.

    Il y a deux semaines, en direct sur LCI, il a de nouveau tenu des propos d’une rare violence, citant, comme la petite-fille de Le Pen, le négationniste Renaud Camus et sa théorie raciste du « grand remplacement », lançant à cette occasion un appel explicite au passage à l’acte raciste « tous nos problèmes aggravés par l’immigration sont aggravés par l’islam (…) Les jeunes Français vont-ils accepter de vivre en minorité sur la terre de leurs ancêtres ? Si oui, ils méritent leur colonisation, sinon ils devront se battre pour leur libération. »

    Le parquet de Paris a annoncé l’ouverture d’une enquête pour « injures publiques » et « provocation publique à la discrimination, la haine ou la violence ». RTL a déprogrammé Zemmour pour ces raisons. Pourtant, Cnews prévoit toujours de lui confier une émission quotidienne de 19h00 à 20h00 dès ce lundi.

    Nous appelons donc à une mobilisation massive devant leur siège à Boulogne-Billancourt pour exiger l’annulation de cette quotidienne et appeler les médias à la responsabilité, dans le strict respect de la déclaration des droits de l’homme et du citoyen: « La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l’homme : tout citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l’abus de cette liberté dans les cas déterminés par la loi. »

    http://www.pcf.fr/

    J'aime

  2. Bonjour à toutes et à tous,

    Les combattants et les combattantes Kurdes ont lutté en première ligne
    contre Daesch pour la liberté, des milliers de femmes et d’hommes Kurdes héroïques
    ont versé leur sang pour vaincre l’État Islamique, et maintenant qu’ils se sont sacrifiés,
    ils sont abandonnés par les États-Unis et les Occidentaux qui se sont servis d’eux hier comme chair à canon.

    Il faut que de partout s’élèvent des voix pour exprimer notre solidarité au peuple Kurde
    qui s’est aussi battu pour Notre liberté, et condamner les massacres de populations civiles
    perpétrés par l’armée turque du fasciste Erdogan avec la bénédiction de Trump !
    https://www.humanite.fr/dixc-grandes-voix-solidaires-appellent-faire-cesser-le-martyr-kurde-678560

    https://www.20minutes.fr/monde/2625163-20191010-video-offensive-turque-contre-kurdes-plus-siecle-lutte-kurdes-pays-toujours-succes
    https://www.lemonde.fr/moyen-orient-irak/video/2017/09/29/qui-sont-les-kurdes-explication-en-cartes-et-en-images_5193790_1667109.html

    Solidarité avec le peuple Kurde !

    Robert

    J'aime

  3. Bonjour à chacune et chacun,

    C’est la boule au ventre que nous assistons depuis quelques heures à l’offensive de l’armée turque contre le Kurdistan syrien. Il aura suffit d’une saute d’humeur du sinistre et instable Trump pour que tout un peuple, toute une espérance, soit broyée par la machine de guerre turque.

    Les kurdes laissés à leur bourreau

    Partout, le retrait des troupes américaines du Kurdistan syrien et le feu vert donné à l’offensive turque sont vécus comme une trahison. Jusqu’aux États-Unis où des militaires haut-gradés, animés malgré tout par un sens de l’honneur et lucides sur les conséquences potentiellement désastreuses de cette décision, jugent très sévèrement l’abandon meurtrier d’alliés héroïques et indéfectibles dans la lutte contre Daesh. N’oublions pas que cet ignoble deal sur le dos du peuple kurde est le fait des deux premières armées de l’Organisation du traité de l’Atlantique nord (OTAN), turque et américaine. L’opportunisme et la nocivité de cette alliance militaire sont une nouvelle fois prouvés.

    Un nouveau front s’ouvre donc dans ce Moyen-Orient et cette Syrie déchirés par les ambitions impérialistes. Nul ne peut aujourd’hui prédire les conséquences de cette forfaiture. Ces dernières risquent de s’avérer désastreuses en réveillant la bête fondamentaliste assommée grâce, notamment, à la mobilisation des troupes kurdes. Erdogan espère pouvoir profiter de cette nouvelle déstabilisation régionale pour réaliser son rêve de « grande Turquie » par la violation du droit international et le démantèlement de la Syrie, l’assujettissement des populations kurdes et l’installation massive sur leur territoire de populations arabes sunnites.

    La Maison Blanche enjoint cyniquement la Turquie à disposer comme elle l’entend des milliers de djihadistes capturés par les forces kurdes et leurs alliés arabes. Or chacun sait l’usage qu’en a fait et qu’en fera M. Erdogan : des supplétifs de ses basses œuvres contre les kurdes et les forces syriennes, et un odieux chantage au terrorisme contre les pays européens. « Si vous essayez de présenter notre opération comme une invasion, nous ouvrirons les portes et vous enverrons 3,6 millions de migrants » a osé menacer le despote depuis Ankara !

    L’Union européenne se révèle une nouvelle fois impuissante, condamnée à des moulinets diplomatiques que chacune des parties sait sans conséquence. Le marchandage honteux auquel elle s’est livrée avec Erdogan pour contenir les populations exilées du Moyen-Orient contraint l’Union européenne à un silence coupable non seulement sur la violente oppression des forces démocratiques à l’intérieur de la Turquie, mais aussi sur les visées impérialistes et militaristes de son dirigeant. C’est à la France de hausser le ton et de mobiliser toute sa puissance diplomatique pour faire reculer Erdogan, garantir l’intégrité du territoire syrien et obtenir avec d’autres forces du Conseil de sécurité de l’ONU l’arrêt immédiat de l’offensive.

    Dans cette grande partie de poker menteur, le peuple kurde d’une combativité exemplaire, animé par la justice sociale et l’égalité, est une nouvelle fois laissé en prise avec ses ennemis mortels, sans qu’aucune des parties ne daigne voler à son secours.
    Notre solidarité à son égard doit s’amplifier.

    Patrick Le Hyaric

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s